AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au bouts des crocs (Nuit, Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mer 18 Jan - 16:29

    La nuit était tombée depuis quelques heures. Ardnek avait revêtue sa plus belle robe blanche en dentelle. Elle avait enfilé son collier en argent d'où pendait une dent. une vraie. L'une des canines de l'homme qui lui avait donner l’opportunité de devenir celle qu'elle était aujourd'hui. Elle sourit en détachant ses cheveux. Elle était prête. Elle mis sa ceinture rouge à sa taille et y déposa son épée fantôme. Non, Ardnek n'était pas comme les autres alters. Alors que ces démons nocturnes aimaient bien travailler dans l'ombre, elle adorait se faire remarquer... surtout par ses victimes. La touche finale : son rouge à lèvre rouge sang. Et elle ouvrit la porte et sortit enfin de la maison.

    Dès qu'elle fut sortit de la maison, un goût persistant vint lui tirailler la gorge.

    Pauvre sotte! À cause de toi, Kendra, ce goût va rester coller à ma langue toute la nuit... à moins que...

    Ardnek sourit à elle-même. Elle se mit à courir très vite. Elle se retrouva dans les ruelles de sa nouvelle ville. Un garçon y marchait lentement, il s'en venait dans sa direction. Elle sourit. Elle continua à marcher et s'arrêta juste aux cotés du garçon, en posant un main sur le bras de celui-ci.

    Est-ce que tu sens cette odeur?

    Le garçon se retourna vers elle.

    À non, ça doit être moi...

    Et sans même que le garçon n'est le temps de dire quoi que se soit, elle planta ses crocs dans son cou et laissa le sang de l'homme glisser lentement dans sa gorge. Une fois qu'il fut complètement vidé de son sang, elle le laissa mollement tombé au sol et continua sa route. Elle essuya sa bouche avec sa main, pour y retirer le sang de ses lèvres.

    Hmmm... ce n'est pas suffisant, j'ai encore ce gout de sang animal en bouche... mais pourquoi, Kendra continue-tu à te nourrir ainsi? tu va finir par m'empoisonner!

    Elle sourit en continua son chemin à la course. Avant de tourner un coin de rue, une odeur agréable vint lui chatouiller les narine. Elle inspira profondément. Elle tourna le coin et se mit à parler.

    Vous savez ce que l'on dit? Nouvelle ville, nouvelle vie? Eh bien je ne suis pas d'accord...

    Elle continuait d'avancer vers la jeune fille.

    Je ne vois pas pourquoi je voudrais changer de vie. Je mène la plus belle vie du monde. Alors dis-moi, jeune fille, dis-moi...


    La jeune fille se retourna et se mit à courir. Ardnek sourit. Elle adorait se petite jeu. Elle sauta et arriva directement devant la jeune fille.

    Dis-moi pourquoi je devrais changer cette vie parfaite juste parce que je change de ville?

    Et avant même que la jeune fille pu dire quoi que se soit, elle la transperça de son épée fantôme et la laissa glisser sur sa lame jusqu'à elle. Quand la jeune fille eut glisser jusqu'à elle, elle planta ses crocs dans la chair fraîche du cou de la jeune fille et y bu la totalité de son sang. Ensuite, elle laissa tomber le corps mou de la jeune fille au sol.

    Voila... voila... je me sens mieux... ce goût infâme est parti, maintenant, après tous ses efforts pour me débarrasser de ce goût désagréable, je meurt de faim... et si j'allais m'amuser un peu?

    Vite comme l'éclair, Ardnek se retourna, mais à sa grande surprise, quelqu'un était là. Cet homme la regardait. Droit dans les yeux. À sa ceinture, elle aurait pu reconnaître cette arme d'entre mille, il s'agissait d'une épée fantôme. Ainsi donc, un alter l'avait épié pendant sa chasse? Était-il le seul à l'avoir suivit et espionné?
Revenir en haut Aller en bas
Claire Padalecki
Retoutable guerrière d' Odin .avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 23
Sur AQ depuis : 16/10/2011

Qui es-tu ?
.{ Âge: 17 ans
.{ Race: Walkyrie
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Jeu 19 Jan - 11:12

La nuit était tombé depuis déjà quelques heures mais ce ne fut que vers le milieu de celle-ci que Claire sortit pour faire sa ronde habituelle. Armée de son sabre de glace, elle patrouillait les rues, totalement habillée de noir, yeux scrutant chaque ruelles et chaque boisé. N'ayant encore jamais rencontré son protégé, elle avait encore comme tâche d'être la dame protecrice des humains.

Ne voyant aucun alter, nécromanciennes ou sylphors, Claire décida de s'engouffrer dans les ruelles sombres de la ville, reconnues pour foutre la trouille aux passants une fois le sleil couché. Alors qu'elle marchait tranquillement, elle aperût un adolescent sur le sol. Au premier coup d'oeil, il semblait inconscient... mais quelque chose attira l'attention de la Walkyrie. Elle s'accroupit à coté de l'humain et remarqua une marque de dents dans son cou. C'est sans nul doute un vampire qui a fait ça... Quand elle se releva, la walkyrie vit plus loin une ombre semblable à celui du corps inerte de l'adolescent qui gisait à ses pieds.

Claire ne voulait pas se faire repérer alors elle s'empêcha elle-même de courir, même si elle avait la volonté de le faire. Cette fois ce fut une femme. Elle n'était à peine plus vieille que l'adolescent de toute à l'heure. Celle-ci avait les mêmes marques de morsure que la victime d'il y a quelques minutes.

C'est alors que la Walkyrie sentit une aura de revenante. Oui, revenante. Elle savait que la vampiresse qui avait exécuté ces crimes était dans les environs. Ne pouvant rien faire pour les corps des victimes, elle se précipita vers ou son esprit la mena. Ayant le don de localiser les aura et les sentir, Claire avait la tâche facile, mais un vampire était difficile à tuer, c’était connu. La walkyrie suivit son instinct et vit la silhouette de la fautive. Elle l’avait sentie elle aussi. Les deux femmes se toisèrent longtemps. La vampiresse avait une robe blanche et des yeux de rubis. Claire devait avouer que son accoutrement était franchement bizarre, mais les vampires aiment se faire remarquer, n’est-ce pas?
La walkyrie brisa le silence, empoigna fermement son sabre de glace.

-C’est une belle chasse que tu as fait ce soir, mais je ne te laisserai pas toucher un autre humain dans cette ville, dit-elle fermement.
Revenir en haut Aller en bas
aestra

avatar

Féminin Nombre de messages : 275
Age : 23
JDR ou Discussion ? : les deux
Sur AQ depuis : 25/10/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 400 ( elle a l’aire d‘en avoir 17)
.{ Race: vampire
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Jeu 19 Jan - 20:29

Aestra était sortit depuis que la nuit était tomber, la vampire marchait de toit en toit et elle observait, en silence, les alters ainsi que les fulgure faire leurs tours de garde. La démone n’avait pas soif ce soir, car un jeune couple c’était introduit chez elle et elle en avait profité pour se nourrire. Aestra s’était habiller normalement sois son corset style gothique noir et bleu ainsi que ses pantalons de la même couleur. Ses longs cheveux rouge sang descendait en cascade le long de son dos et son tatouage tribale était parfaitement visible. La vampire avait prit sois de ranger ses deux dagues fantômes dans leurs fourreau, dissimuler dans son corset. Aestra sauta d’un toit vers un autre et lorsqu elle fut sur l’autre toit elle entendit la voie d’une inconnue.



- C’est une belle chasse que tu as fait ce soir, mais je ne te laisserai pas toucher un autre humain dans cette ville


La démone s’approcha du rebord et après s’être accroupi, elle regarda en contre bas. Elle vit de personne qu’elle ne connaissait pas, l’une d’elle semblait être une walkyrie alors que l’autre, Aestra n’était pas sur de qui elle était. Elle eut un petit sourire et la vampire décida de rester à l’écart pour observer les deux inconnues.
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Jeu 19 Jan - 22:07

Aucun doute, la femme qu'Eknera avait sous les yeux était une vampiresse. La femme morte, vidée de son sang, était la deuxième victime qu'elle tuait sous ses yeux. L'alter pur comprit qu'elle n'était pas simplement une démone assoiffée de sang, mais aussi une autre sorte de démone: une alter.
Un elfe-vampire-nécromancien et une alter-vampire la même semaine...,songea Eknera.
La vampiresse ne mit pas de temps à réaliser qu'il l'observait, appuyé contre un mur en brique, à moitié camouflé dans l'ombre.

Ni la vampiresse ni Eknera n'eut le temps de placer un commentaire; une voix que l'alter ne connaissait pas surgit tout près:

-C’est une belle chasse que tu as fait ce soir, mais je ne te laisserai pas toucher un autre humain dans cette ville.

Une femme qu'Eknera n'avait jamais rencontré. Pas une alter, mais pas une humaine non plus. Elle ne portait pas de marteaux mjölnirs alors ne pouvait être une chevalière fulgure, mais elle paraissait très protectrice envers la race des humains. Eknera visa plutôt sur walkyrie. L'alter leva les yeux vers le ciel et sourit en voyant une chevelure rouge danser au fil du vent. Il y avait quelqu'un sur le toit d'une maison.
... Bonsoir, Aestra.

L'alter pur s'avança pour que la walkyrie sache qu'il était présent et s'adressa à elle:

-Ce ton de courage dans la voix des protecteurs des humains m'a toujours amusé. Je ne te laisserai pas toucher un autre humain de cette ville... Enfin, c'est ce que l'on veut entendre des plus grands héros, non?

Il reporta son attention sur la vampiresse qui le regardait toujours. Son sourire malicieux, bien que subtil, ne quittait pas ses lèvres.

-C'est toujours plus intéressant lorsqu'il s'agit d'une nouvelle démone en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Ven 20 Jan - 6:25

Ardnek n'écouta même pas ce que la femme lui dit. Son attention était entièrement porté vers cet alter.

Pousse toi.

Elle ne lui laissa même pas le temps de réagir, elle posa son bras sur le coté du corps de la femme et d'un mouvement bref et rapide, elle envoya la femme se fracasser sur le mur le plus près.

Ardnek sourit lorsque l'autre alter la nomma démone. Sans même hésiter un instant, elle regarda droit dans el regard de celui-ci et lui dit :

Mes amis m'appelle Heart, mais comme je n'en ai pas et que je n'en veut pas, appelle moi comme tout les autres, simplement Hard.

D'un mouvement vif, elle contourna l'alter, sauta et se retrouva sur le toit. Elle fixa la femme à la chevelure rouge, droit dans les yeux. Elle savait qu'elle était une vampire. Elle lui dit, sur un ton de défi et de pleine confiance.

Toi aussi, tu a intérêt à m’appeler Hard, et ne t'en fais pas. Je ne suis pas comme les autres... Je n'ai aucun respect pour mes prédécesseurs, c'est-à-dire pour les ancien ou encore, si tu n'as toujours pas compris... les vieilles croûtes dans ton genre n'ont jamais eues aucun pouvoir sur moi et elles n'en auront jamais, capice?


La vampire sauta et retomba au sol, près de sa deuxième victime.

Vous savez, vous me déranger tellement au mauvais moment... J'allais partir en chasse, vous voyez, je meurt de faim... Alors, malheureusement, je dis mettre un terme à cette majestueuse rencontre...


Elle tourna les talons et se mit à marcher dans la ruelle pour s'éloigner des autres, sachant très bien qu'il ne la laisserait pas partir ainsi... c'était toujours comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Sam 4 Fév - 21:04

Eknera resta surpris lorsque la vampiresse poussa brutalement la walkyrie. Cette dernière heurta un mur de plein fouet. Eknera n'eut pas le temps de voir si elle était toujours consciente; la démone s'adressait à lui:

-Mes amis m'appelle Heart, mais comme je n'en ai pas et que je n'en veut pas, appelle moi comme tout les autres, simplement Hard.

L'alter resta de glace alors qu'elle s'adressait à Aestra. La pauvre avait voulu rester discrète, mais la jeune vampiresse lui faisait maintenant la morale.

-Je n'ai aucun respect pour mes prédécesseurs...

Prédécesseurs... Eknera voyait bien que cette Hard n'était pas la même sorte de vampiresse qu'Aestra. Elle était évidemment plus jeune et n'avait peut-être pas même un siècle. C'était, en plus, une nouvelle renégate ajoutée aux connaissances du Dirigeant. Celle-là lui faisait pourtant plus penser à Miaka qu'à Ynn ou même qu'à Souky. Elle ne respectait pas les autres vampires et Eknera ne voulait même pas essayer de la dompter en tant qu'alter. C'est là où il se demanda si elle savait qui il était. Sans doute que non puisqu'il ne l'avait jamais rencontré, mais ne serait pas surpris si oui.

-Vous savez, vous me déranger tellement au mauvais moment... J'allais partir en chasse, vous voyez, je meurt de faim... Alors, malheureusement, je dis mettre un terme à cette majestueuse rencontre...

Eknera la regarda s'éloigner, puis regarda autour de lui et souffla:

-Une vampiresse, une walkyrie et un alter pur... Hmm... Pas exactement le trio que j'aurais imaginé.

S'il le pouvait, Eknera ne ferait que s'en aller sans en rajouter. Cette histoire ne l'intéressait pas vraiment, mais il ne pouvait laisser la jeune vampiresse s'aventurer et tuer tous ceux sur son passage. Il jeta un coup d'oeil à la walkyrie et à Aestra pour leur dire qu'ils pouvaient soient rester derrière ou le suivre. Comme Hard l'aurait déjà imaginé, il la suivit.

Eknera connaissait la ruelle par coeur. Il prit un autre chemin pour faire le tour et se retrouver en face de Hard une fois qu'elle tourne un coin. Il esquissa un petit sourire sournois.

-Mettre fin à cette majestueuse rencontre? Et laisser tomber tes interlocuteurs au beau milieu d'une ruelle? Voilà qui est arrogant.

Il désigna le chemin qu'Aestra et la walkyrie empruntraient pour se rendre à eux avant de dire:

-T'as entendu la jeune fille? Elle ne va pas te laisser tuer d'autres humains dans cette ville. La vampiresse va te tuer pour l'avoir insulter et moi... Je vais juste t'énerver pour le reste de la soirée. Ce n'est pas mon but, mais je sens que c'est ce qui va arriver.

Son sourire s'agrandit, paraissant bien plus malicieux.

-En passant, tu peux m'appeler Eknera.

Il attendit une réaction de Hard ou la venu des deux autres femmes.
Revenir en haut Aller en bas
aestra

avatar

Féminin Nombre de messages : 275
Age : 23
JDR ou Discussion ? : les deux
Sur AQ depuis : 25/10/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 400 ( elle a l’aire d‘en avoir 17)
.{ Race: vampire
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Dim 5 Fév - 19:16

Aestra observait la cène en contrebas en silence, elle observa en silence pendant quelque seconde la Walkyrie et lorsqu’elle reporta son regard vers l’autre vampire, elle croisa le regard d’Eknera. Elle eut un petit sourire et elle fit un léger hochement de tête pour saluer l’alter. Suite à cela elle reporta son attention vers les deux autres filles. Lorsqu’Andrek poussa la walkyrie dans le mur, Aestra posa aussitôt son regard sur elle.



- Mes amis m'appelle Heart, mais comme je n'en ai pas et que je n'en veut pas, appelle moi comme tout les autres, simplement Hard.



D’un mouvement vif Heart contourna Eknera et lorsqu’elle se retrouva au coté d’Aestra, la Draculus se leva et elle braqua son regard dans celui de l’autre vampire.



- Toi aussi, tu a intérêt à m’appeler Hard, et ne t'en fais pas. Je ne suis pas comme les autres... Je n'ai aucun respect pour mes prédécesseurs, c'est-à-dire pour les ancien ou encore, si tu n'as toujours pas compris... les vieilles croûtes dans ton genre n'ont jamais eues aucun pouvoir sur moi et elles n'en auront jamais, capice?



La démone ne répondit rien elle ne fit qu’écouter en silence le vissage impassible. Lorsque kendra ressauta en bas de l’édifice, Aestra s’avança, pour être sur le bord de la corniche. La Draculus observa Heart partire suivit d’Eknera, elle soupira longuement, puis elle sauta de l’édifice pour atterrire proche de la walkyrie. Aestra jeta un petit coup d’œil vers Claire puis elle prit la même direction que l’autre vampire. Lorsque la démone arriva, elle put entendre la fin des paroles d’Eknera.



- La vampiresse va te tuer pour l'avoir insulter et moi... Je vais juste t'énerver pour le reste de la soirée. Ce n'est pas mon but, mais je sens que c'est ce qui va arriver. En passant, tu peux m'appeler Eknera.



En une fraction de seconde Aestra se retrouva derrière la novice, la Draculus grippa fermement Ardnek puis elle lui souffla au creux de l’oreille.



- Apprend à respecter t’es aînés si tu ne veux pas que l’un de nous mette un terme à ta courte vie. Novice!


Aestra relâcha l’alter/vampire tout en la poussant un peu plus loin. La Draculus se positionna au coté d’Eknera, elle attendit la suite des événements sans quitter du regard la jeune novice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Lun 6 Fév - 6:15

Ardnek éclata de rire lorsque l'ancienne sembla tenter de la remettre à sa place en un semblant de menace. Ardnek se remémora tous les gens qu'elle avaient tués, vampire pas vampires, aînés ou jeune... puis, elle dis à la vampire.

J'ai tué mon créateur. Il faisait parti d'un des clans les plus puissants qu'il m'a dit... Les Draculus, ou quelque chose comme ça... je ne sais pas si tu connais. Enfin bref, je l'ai tué, sans oublié de le faire souffrir...

Elle sourit.

Oh! mais se n'est pas tout. À l'Halloween, une fois, j'ai fait une maison hanté dans ma maison... personne, mais je dis bien personne n'en ai sortit vivant...


Elle fit une révérence devant Aestra et Eknera et se releva lentement.

Donc, comme je te disais, que tu sois une aînée ou non, ne change rien à ma façon d'imaginer ton cadavre gisant à mes pieds...

Elle se tourna vers Eknera et lui prit le menton en le serrant légèrement et elle le regarda sévèrement, tout en manipulant sa têe pour être certaine que celui-ci fixe son regard.

Quant à toi, tu devrais faire attention à tes troupes. Et tu devrais passer le mot à ta bien-aimée, si ce que l'on dit est vrai, aucun de vos deux clans seront en sécurité, tant et aussi longtemps que je serai en ville.


Elle relâcha brutalement Eknera.

J'ai ne meilleure idée, je vais aller lui dire moi-même, à ta bien-aimée.


À ces mots, elle sauta et atterrit sur le toit de la maison à la plus près. Elle se mit à courir sur les toits des maisons de la ruelle, consciente que ses deux nouveaux amis la suivaient de près.
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Lun 6 Fév - 20:26

-J'ai tué mon créateur. Il faisait parti d'un des clans les plus puissants qu'il m'a dit... Les Draculus, ou quelque chose comme ça... je ne sais pas si tu connais.

Eknera eut le réflexe de regarder Aestra du coin de l'oeil. Il n'en savait pas long sur les vampires mais savait qu'elle était une Draculus. Ardnek n'était pas seulement une vampire, mais aussi une alter; normale qu'elle pouvait s'en prendre à un vampire quelqu'en soit sa puissance.

L'alter resta de marbre lorsqu'Ardnek saisit son menton pour qu'il la regarde dans les yeux. Ce n'étaient pas ces manies de garce qui l'effrayaient, bien au contraire.

-Quant à toi, tu devrais faire attention à tes troupes. Et tu devrais passer le mot à ta bien-aimée, si ce que l'on dit est vrai, aucun de vos deux clans seront en sécurité, tant et aussi longtemps que je serai en ville.

Bien qu'Eknera ne soit pas surpris de voir que Ardnek le connaissait, il était étonné qu'elle savait qu'Ynn était son amoureuse. Très peu de gens en était au courant et ça n'incluait même pas les troupes d'alters. Pour ce qui était des alters, Eknera ne s'en faisait pas. Ardnek était peut-être puissante face à quelques gens, mais n'était rien contre une ou deux hordes d'alters. En plus, elle déclarait aussi la guerre aux vampires.

J'ai ne meilleure idée, je vais aller lui dire moi-même, à ta bien-aimée.

Les yeux d'Eknera se plissèrent. Elle savait en plus où se trouverait Ynn? Sans laisser qui que ce soit réagir, la démone bondit sur un toit et s'éloigna à la vitesse de l'éclair. Eknera soupira; il détestait inclure Ynn dans ses affaires. Il regarda Aestra avant de lui dire:

-Le truc de respecter les aînés, ça ne marche plus, ma belle. Si tu veux lui montrer que tu es la meilleure, va falloir le lui prouver. Et cette fois, tu n'as pas à t'inquiéter que je t'en empêche.

Cette démone a touchée une corde sensible. Je ne vais pas rester derrière, se retint-il de dire.
Suivit par Aestra, Eknera talonna Ardnek un moment avant de prendre un autre chemin. Il refusait que la vampiresse s'approche d'Ynn. Une fois assez proche d'elle, il la contourna et l'arrêta en freinant devant elle. Il emprisonna son cou dans sa main, serrant juste assez fort pour que ce ne soit qu'un avertissement, les yeux sombres.

-Laisse Ynn en dehors de ça. Si t'as un problème avec les alters, c'est avec moi que tu vas avoir affaire. Mais touche-la et je planterai la lame de mon épée dans ton coeur.

Il relâcha Ardnek et recula d'un pas et attendit d'avoir sa réaction. Il resta sur ses gardes, mais au moins, Ynn était en sûreté.
Revenir en haut Aller en bas
aestra

avatar

Féminin Nombre de messages : 275
Age : 23
JDR ou Discussion ? : les deux
Sur AQ depuis : 25/10/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 400 ( elle a l’aire d‘en avoir 17)
.{ Race: vampire
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mar 7 Fév - 0:14

Aestra avait écouté en silence Ardnek parler, lorsque celle si mentionna qu’elle avait été mordue par un Draculus, la vampire se retins de rire, si seulement elle savait la vérité. Lorsque celle ci prit le menton d’Eknera, la Draculus se raidit légèrement. Elle serra légèrement les poings, Ardnek commençait à aller un peu trop loin. Aestra observa la novice partire en courent sut les toits, mais Aestra ne réagit pas tout de suite, elle était capable de la rattraper. La vois d’Eknera la sortit de ses penser.



- Le truc de respecter les aînés, ça ne marche plus, ma belle. Si tu veux lui montrer que tu es la meilleure, va falloir le lui prouver. Et cette fois, tu n'as pas à t'inquiéter que je t'en empêche.



Aestra regarda du coin de l’œil l’alter, elle dit d’une voix légèrement enrager.



- J’avais pas remarqué.



Suite à cette réponse, Aestra suivit en silence Eknera et lorsque celui si arrête le cours d’Heart, la Draculus se positionna au coté des deux alters.



- Laisse Ynn en dehors de ça. Si t'as un problème avec les alters, c'est avec moi que tu vas avoir affaire. Mais touche-la et je planterai la lame de mon épée dans ton coeur.



Aestra eut un petit, lorsque Eknera lâcha l’autre vampire Aestra ajouta lentement.



- Tant que tu n’as pas une épée en argent tu ne pourras pas la tué…



Aussi vite que l’éclaire Aestra dégaina l’une de ses dagues, en une fraction de seconde la lame se retrouva dans le cœur d’Ardnek, la paralysant aussitôt. Aestra regard du coin de l’œil l’alter/vampire avec un petit sourire espiègle puis elle ajouta.



- Tu ne ferra que la paralyser, car seul l’argent peu tué un Draculus. Tous les autres métaux ne font que les paralysés, il son conscience mais totalement incapable de bougée et ce même s’ils son à moitié alter.



Aestra, poussa légèrement Ardnek, pour la faire tomber. Elle jeta un petit coup d’œil vers Eknera voulant dire « tu m’as permit » puis elle s’accroupit au coté de la novice. Elle dit lentement.



- Bon maintenant que tu ne peu plus bouger écoute-moi bien, tu n’es pas et tu ne seras jamais plus forte que moi, car je suis la seul qu’Emillian, le plus puissant vampire du clan, a transformé en vampire. Ensuite tout les plus puissant vampire Draculus, sauf moi, ont été froidement tué, des années avant ta naissance, par les Vans Helsings quelque jour après la mort d’Emillian. De plus le vampire qui ta transformer devait être un des guerriers Draculus qui ont réussi à survivre, donc un vampire beaucoup moi fort que moi. Pour finire plus un vampire est vieux plus il est puissent, alors même si tu es plus jeune, j’aurais toujours une longueur d’avance sur toi.



Aestra se tut pour reprendre son souffle, elle mit sa main sur sa dagues pour la retirer, mais elle la retiras aussitôt.



- Tu à dit avoir été transformé par un Draculus, alors il serait très impolie de ma part de ne pas t’initier au clan.



Aestra sortit une petite boite en bois de sa poche, elle la déposas au sol ouvert. La boite contenait trois petite fiole, une rouge, une vert ainsi qu’une transparent avec des particules d’argents dedans. La vampire prit une petit plaquette en fer, situé dans le couvercle en arrière d’une seringue. Elle prit la fiole transparente et elle déposa la petite plaque sur le poignet droit d’Ardnek. La plaquette avait été perforée pour former un dragon aussi large que deux montres. La vampire ouvrit la fiole du poison x puis elle en versa un peu sur la forme du dragon. Le poison brûla aussitôt la peau de l’alter/vampire, laissent derrière lui une marque noir inguérissable et douloureuse pour encore quelque jours. Aestra retira la plaquette, elle rangeas sa boite et après avoir donné l’antidote à Ardnek. La Draculus retira d’un coup sec sa dague du cœur d’Heart, la libérant du même coup de sa paralysie. Aestra se releva puis elle recula de quelque pas. La Draculus attendit la suite des événements son regard braquer sur la novice, un petit sourire espiègle accrocher aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mar 7 Fév - 6:23

Dès qu'elle fut libérée, elle se recula d'un cou. Ici, elle s'en rendait bien compte, les lois n'étaient plus les mêmes, mais elle finirait bien par faire la loi. Elle afficha un sourire malicieux sur ses lèvres. La vampire ramena son poignet à ses yeux. Ils lui brûlait.

QU'EST-CE QUE TU M'AS FAIT, DÉMONE!

Ardnek retira ses cheveux et révéla son cou à ses adversaire. Elle portait de multiple marque de morsure. Certaine dont elle ne connaissait, ou ne se rappelait même plus leur origine. Par dessus ces multiple morsure, elle avait un tatoo. Un magnifique papillon argenté.

Tu ne sait rien de moi. Je suis plus puissante que toi, ça je peux te le garantir. Je suis jeune, vive d'esprit, agile, rapide. Alors que toi... toi, tu est toute ratatinée, tu perd la mémoire et tu va bientôt commencer à faire de l'artritre.

Elle replaça ses cheveux. Est-ce que la vampire comprendrait ce que ses marques signifiait? sans doute pas, elle n'avait pas subi le même sort qu'elle et ça, elle le savait. Elle se tourna vers Eknera.

C'est donc vrai, ce que l'on raconte, le dirigeant des alter amoureux de la dirigeante des renégat... Mon vieux, il est temps de penser à la retraite et à aller retrouver ta bien-aimé..
.

Ardnek dégaina son épée fantôme.

Et si je provoquait ta retraite en te tuant? Après tout, ce titre me reviens de droit, je suis bien plus puissante que toi!

Ardnek fonça lame devant sur Eknera, mais au dernier moment, elle sauta pour forcer Eknera à la suivre du regard et elle apparut derrière son adversaire. Tout c'était passer tellement vite, que l'alter n'avait même pas eu le temps de remarquer que la lame incandescente d'Ardnek lui avait entailler la moitié du ventre. ce n'est que lorsque qu'elle remonta sa lame dégoulinant de sang qu'Eknera fut forcé de regarder son bas ventre maculé de sang. La jeune vampire approcha le sang de ses lèvres et le lécha lentement. Dès que se fut fait, elle empoigna l'alter par le cou et le rapprocha d'elle. Elle sortit rapidement ses crocs et les planta dans le cou de celui-ci. Elle bu quelque goute du sang du dirigeant et retira aussitôt ses crocs pour amener l'oreille de celui-ci à sa bouche. Elle chuchota...

Tu es condamné...

Elle sourit et relâcha l'alter.

Oups... j'ai été un peu plus fort que je le pensait. Aestra, tu devrait amener ton ami à l’hôpital, il va avoir besoin d'au moins 15 points de suture.


Elle sourit. La blessure d'Eknera faisait presque cinq centimètre de profond et la longueur complète de son ventre. Ne pas soigné cette blessure rapidement pouvait être mortel pour l'alter.

Bon, je vous laisse... à présent, vous avez des choses bien plus importantes à faire que de vous occuper de ma petite chasse nocturne, comme par exemple, aller soigné monsieur le dirigeant.

Elle sauta et se retrouva sur un autre toit. Elle fit sembla de s'en aller, mais ne fit que se cacher, assez pour ne pas que la vampire puisse la sentir, et assez pour ne pas qu'ils puissent la voir, mais qu'elle puisse les voir eux.
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mar 7 Fév - 18:48

-Tant que tu n’as pas une épée en argent tu ne pourras pas la tuer…

Eknera se tourna vers Aestra et haussa un sourcil.

-Est-ce que j'ai dit que je comptais la tuer? ironisa-t-il.

Il resta à l'écart pour laisser les vampiresses régler leur compte bien qu'il ne comprenait pas exactement ce qui se passait. Aestra avait marquée le poignet d'Ardnek d'un sceau en forme de dragon après l'avoir paralysée. Une fois libérée, Ardnek leur montra son cou, dévoilant plusieurs morsures de vampires et un tatouage en forme de papillon. Eknera ne fit que rouler les yeux lorsqu'il l'entendit insulter Aestra une fois de plus. Ardnek n'était qu'une jeune vampiresse naïve en quête de pouvoir.

-C'est donc vrai, ce que l'on raconte, le dirigeant des alter amoureux de la dirigeante des renégat... Mon vieux, il est temps de penser à la retraite et à aller retrouver ta bien-aimé... Et si je provoquait ta retraite en te tuant? Après tout, ce titre me reviens de droit, je suis bien plus puissante que toi!

Eknera resta de marbre en la voyant s'emparer de son épée fantôme et encaissa ses paroles sans broncher. Ardnek croyait vraiment pouvoir l'éliminer aussi facilement? En plus, si elle prenait sa place en tant que Dirigeante des alters, les troupes ne la suiveraient pas par respect mais par peur. Ils finieraient par décider de la tuer.

Comme Ardnek l'aurait voulu, tout s'était passé trop vite pour qu'Eknera le réalise. Il suivit la vampiresse du regard lorsqu'elle se retrouva derrière lui et presque aussitôt, une douleur vive explosa dans son estomac. Il baissa la tête, réalisant avec horreur que le sang chuter de son chandail comme un petit ruisseau. Ardnek le mordit alors au cou, mais ça ne fit qu'attiser la colère de l'alter. Il l'a repoussa brusquement, frustré d'être incapable de faire plus et cracha un filet de sang. Il plaqua sa main sur sa blessure pour calmer l'hémorragie, mais ça n'aida pas beaucoup.

-Oups... j'ai été un peu plus fort que je le pensais. Aestra, tu devrait amener ton ami à l’hôpital, il va avoir besoin d'au moins 15 points de suture.

Eknera la dévisagea. Le croyait-elle si faible? Il la regarda s'éloigner avant de chanceler à genoux, la main toujours sur sa blessure.

-Je vais la tuer, cette idiote, souffla-t-il en regardant dans la direction où elle était disparue. Ou je la paralyse pour l'éternité en plantant une lame dans son coeur et l'enterrer vivante.

La douleur l'empêcha de continuer de parler. Il resta accroupi alors qu'il perdait lentement son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Jem Ocean

avatar

Masculin Nombre de messages : 45
Age : 22
Sur AQ depuis : 05/09/2011

Qui es-tu ?
.{ Âge: 500 ans (19 en apparence)
.{ Race:
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mar 7 Fév - 19:07

Jem se délectait de ces soirées sombres et silencieuses. C'était toujours un phénomène invitant le calme ou le chaos. D'une manière ou d'une autre, c'était loin de le déranger. Marchant seul dans les rues, il passa à côté d'une ruelle avant de s'immobiliser complètement, les yeux ronds comme s'il avait repéré un ennemi. L'elfe avait sentit une odeur particulièrement familière. Une odeur si douce et dangereuse qu'elle pourrait conduire tous les vampires à la folie. Du sang. Il y en avait beaucoup, quelque part. Tout en prenant de grands respires pour se calmer, Jem monta agilement sur le toit d'une maison et aperçut une très belle femme accroupie dans l'ombre. Kendra Willing. Ou plutôt son alter, Ardnek. Non, Jem ne la connaissait pas, mais il lisait en elle comme dans un livre ouvert. Ils ne firent que s'échanger un regard avant que Jem ne lui accorde un petit clin d'oeil. Il regarda à l'horizon et c'est là qu'il l'aperçut.

Eknera.
Jem le rejoignit en vitesse avant qu'une autre vampiresse n'entre dans son champ de vision. Celle-là, Jem la connaissait aussi. Aestra. Celle-là, pourtant, c'était autant par réputation que par vieille connaissance. Étant d'un siècle plus âgé qu'elle, Jem en savait long sur elle. Il lui sourit amicalement avant de se pencher devant Eknera.

-Tiens donc... le Dirigeant des alters purs décide d'aller se tuer?

Bien sûr, il était sarcastique. Il plissa les yeux pour mieux examiner Eknera.

-... Est-ce que... tu t'es fait morde?

Jem regarda Aestra comme pour avoir des explications, mais ce n'était pas elle qui avait mordue l'alter. Il ne fit que hausser les épaules et aida Eknera à se relever avec délicatesse pour ne pas le blesser plus qu'il ne l'était déjà. Il passa sa main sur sa blessure et elle se cicatrisa aussitôt. Il repoussa une mèche de ses cheveux pâles, argentés sous la lueur de la lune, avant de lui dire:

-Doucement avec les jeux, Eknera. Je ne serai pas toujours dans les parages. Oh, mais tu avais Aestra avec toi... Ce n'est pas comme si elle aurait refusé de t'aider...

Il fit un clin d'oeil à la vampiresse avant de ricaner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mar 7 Fév - 20:05

Ardnek resta bouche-bée. Un autre vampire était arrivé et avait sauvé la peau d'Eknera! Pour qui se prenait-il. Non seulement il avait sauvé la peau de sa victime, mais il savait également où elle était. Rapidement et sans bruit, elle bondit, sans se faire voir sur un autre toit situé encore plus haut, de là elle pourrait voir la scène et au moins, le nouveau venu ne saurais plus où elle était.

Par contre, plus elle regardait le nouveau venu, plus son regard lui restait encré en tête. Il l'avait regarder d'une manière dont personne ne l'avait fait avant. Non seulement ça, mais il lui avait fait un clin d'oeil. Personne ne s'était jamais approché assez d'Ardnek pour lui donner autant d'attention et d'importance. Elle se sentit soudainement bizarre, mais elle secoua la tête.

Non, l'amitié, ce n'est pas pour moi. Kendra, sort de ma tête, veux-tu bien...

Et elle continua de le fixr, cachée dans l'obscurité. Elle voulait savoir qui était dans quel clan, maintenant qu'elle avait disparut aux yeux de tous, elle voulait savoir la vérité. Et même si Eknera croyait qu'une fois dirigeante, les alters l'écouterait par peur et finirait par se rebeller, elle n'y croyait pas. Elle avait été dirigeante des alters longtemps dans son ancienne ville, elle faisait régner mal, peur, douleur et cri durant la nuit et pour récompenser ces serviteur alter, elle les avaient tous fait brûler vifs... Elle sourit à cette dernière vision.

Elle se lécha les lèvres en se rappelant leur sang couler le long de son estrade et sa gorge se mit à hurler. Il fallait qu'elle mange. Qu'elle boit. Cette soif qu'elle avait... Mais il n'y avait que ces deux vampire qui protégeait cet alter à ses pieds. Elle devait tenir encore un peu, sachant que ceux qui sont patient ont toujours une récompense à la hauteur de leurs attente, elle resta perchée, silencieuse, à regarder la scène qui se passait devant ses yeux.

Qui était ce vampire qui l'avait longuement regarder, qui lui avait fait un clin d'oeil et qui avait été guérir sa victime? Une chose était certaine, elle le saurait bien assez tôt en regardant ce qui se passait sous ses pieds...
Revenir en haut Aller en bas
aestra

avatar

Féminin Nombre de messages : 275
Age : 23
JDR ou Discussion ? : les deux
Sur AQ depuis : 25/10/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 400 ( elle a l’aire d‘en avoir 17)
.{ Race: vampire
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mer 8 Fév - 11:47

QU'EST-CE QUE TU M'AS FAIT, DÉMONE! Tu ne sait rien de moi. Je suis plus puissante que toi, ça je peux te le garantir. Je suis jeune, vive d'esprit, agile, rapide. Alors que toi... toi, tu est toute ratatinée, tu perd la mémoire et tu va bientôt commencer à faire de l'artritre.



Aestra eut un petit sourire, la jeune novice ne savait-elle pas qu’un vampire n’était plus affecter par le temps ni par les maladies? La vampire avait observé pendant quelque seconde la marque d’Ardnek, mais celle ci ne lui disait absolument rien. Aestra fut sortit de ses penser par la voix de la novice, elle s’était tourner vers Eknera.



C'est donc vrai, ce que l'on raconte, le dirigeant des alter amoureux de la dirigeante des renégat... Mon vieux, il est temps de penser à la retraite et à aller retrouver ta bien-aimé...



La Draculus s’avança légèrement lorsqu’Ardnek dégaina son épée, celle ne disait rien de bon à la vampire.



Et si je provoquait ta retraite en te tuant? Après tout, ce titre me reviens de droit, je suis bien plus puissante que toi!



Aestra s’élança en direction de la novice, pour tenter de la stopper. Le brusque changement de direction de la novice, fit en sorte qu’Aestra manqua de peu sa cible. Aestra se retourna vivement, elle posa un regard noir en direction D’Ardnek, qui venait tout juste de mordre Eknera. Aestra ferma les poings, l’autre vampire venait de dépasser la limite et la Draculus allait se faire un plaisir de la remettre à sa place. La démone entendit les paroles de la novice, mais elle ni prête pas attention. Elle n’avait pas encore remarque la blessure d’Eknera, car son attention était river vers Ardnek. Lorsque celle-ci sauta par se retrouver sur un autre toi, la Draculus voulut la suivre, mais l’odeur du sang ainsi que le mouvement de l’alter attira aussitôt l’attention d’Aestra.



-Je vais la tuer, cette idiote, souffla-t-il en regardant dans la direction où elle était disparue. Ou je la paralyse pour l'éternité en plantant une lame dans son coeur et l'enterrer vivante.



La Draculus se positionna au coté de l’alter et après s’être accroupie, un main sut l’épaule de l’alter, elle dit lentement.



- Laisse moi la faire souffrire avant.



La vampire mit sa main dans sa poche et au moment oùelle allait sortire son élixir, Jem entra dans son champ de vision. La vampire se leva d’un bond, elle ne lavait pas entendu approcher et par réflexe, la démone avait sortit l’une de ses dagues. Lorsqu’elle reconnut le vampire, Aestra rangeas sa dague, elle lui sourit en retour.



-Tiens donc... le Dirigeant des alters purs décide d'aller se tuer? ...Est-ce que... tu t'es fait morde?



La Draculus fit signe à Jem, lorsque celui ci la regarda, pour lui dire que ce n’était pas elle qui avait mordu l’alter. Lorsque l’elfe aida Eknera à se relever, la vampire détourna le regard. L’odeur du sang l’attirait déjà et Aestra ne voulait risquer de perdre le contrôle en voyant encore plus de sang. Lorsque la blessure d’Eknera fut guérie, la Draculus rapporta son attention vers Jem et l’alter.



-Doucement avec les jeux, Eknera. Je ne serai pas toujours dans les parages. Oh, mais tu avais Aestra avec toi... Ce n'est pas comme si elle aurait refusé de t'aider...



Aestra eut un petit sourire, puis elle ajouta à l’intention de Jem.



- Tu sais très bien que je suis incapable de ne pas l’aider.



Aestra détourna le regard pour observer le ciel, le soleil n’allait pas se lever pour encore un bon moment. La démone allait reporter son attention vers les deux hommes, une brise se leva subitement, Aestra arrête tout mouvement. Elle huma l’air et après quelque seconde, un sourire malicieux apparue sur ses lèvres. Gr¸ace à la brise, elle venait de localiser la novice.



- Je reviens, dit-elle lentement.



En une fraction de seconde, Aestra se retrouva derrière Ardnek. La Draculus agrippa fermement la novice par la collet, elle força l’alter/vampire à sortire de sa cachette. Aestra força Ardnek à la regarder, elle dit d'une voix légèrement en colère.



- Ce n’est pas bien d’écouté en cachette une conversation!



Suite à cela Aestra donna un coup e poing dans le ventre de l’alter. La force du coup était tellement forte qu’Ardnek effectua un vol plané avant de retombé lourdement au pied d’Eknera. Aestra se retrouva en une fraction de seconde au côté de la novice. Elle mit son pied sur la poitrine d’Ardnek. Aestra utilisait toute sa force et seul Jem pouvait rivaliser contre la force de la Draculus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mer 8 Fév - 14:52

Ardnek repoussa vivement Aestra, elle ne lui faisait aucun mal. Elle ne souffrait pas et elle ne ressentait aucune faiblesse. Aestra était peut-être plus agée, amsi peu importe. Elle avait moins de savoir qu'elle. Sinon, elle ne la sous-estimerait pas ainsi.

Tu ose me nommer novice, mais j'arrive à détourner à à parer tous tes coups? Que sais-tu de qui je dois respecter? Tu n'as même pas remarquer que tu est figée sur place grâce à mon épée que je t'ai soigneusement entrée dans les hanches. À présent, tu écoute la novice et tu te tais.

Il n'y avait plus de temps pour la rigolade. Ardnek en avait assez de se faire traiter de novice, elle avait tué la moitié d'une lignée de vampire, une de plus ou de moins ne ferais pas de différence, la petite Aestra ferait mieux de se tenir tranquile.

J'ai reçu la meilleure éducation qui soit. Et sache que peut importe depuis combien de temps tu a été promu vampire, tu ne m'arrivera jamais à la cheville.

D'un coup sec, Ardnek retira sa veste et se retrouva seuelment vêtue de sa robe blanche en dentelle. Son corps comptait de multiple marque, semblable à celle qu'Aestra venait de lui infliger. Un sourire malicieux apparut sur ses lèvres alors qu'elle regardait son épée planté dans les hanches d'Aestra.

Ses marques, elles signifient non pas que j'appartient à tous ses clans, mes que le sang de chacuns de ces vampires coulent dans mes veines. Tu sais ce que ça veut dire à présent?

À voir le visage changé d'Aestra, elle comprit que l'ainée avait compris.

Eh oui, je détient l'expérience de tous ses clans. Alors, entre toi et moi, la novice, c'est toi. Je ne suis peut-être pour toi qu'une jeune vampire sans expérience, mais en fait, j'ai plus de deux milles ans d'expériences en moi...

Ardnek baissa les yeux vers son épée plantée dans la chair de la vampire.

Ah oui, et t'as remarquer, moi je ne trinbale que des épée en argent...

La chair d'Aestra brûlait autour de l'épée et commençait à s'éffrité.

Mes lames sont maculées d'un pioson qui paralyse dès la moindre entaille qu'elle produit n'importe qui. Ce qui veut dire que je pourrait la retirer maintenant et tu resterait paralysée, mais puisque c'est une épée en argent et que je sais ce que l'argent a comme effet sur notre peau, je préfère la laisser à sa place.

Elle sourit et regarda Eknera.

Au fait, on t'as déjà dit que tu avait vraiment bon gout?

Elle se lècha les lèvres, puis son attention fut soudainement attirée par une nouvelle odeur. Elle leva la tête, se précipita sur Astrea, arracha la lame de son corps, la vampire ne pouvait toujours pas bougée.

Ah oui... je connais l'antidote au poison, mais bien sur, je ne te la dévoilerai pas...

Elle regarda à nouveau vers le haut.

Quelle déléiceuse odeur, Jem, Aestra, vous ne sentez pas? Ça sens le sang jeune et frais. Le sang d'un enfant. Ce qui est plaisant, quand il s'Agit d'un enfant, c'est qu'il n'est jamais seul. Et comme je le pensait je peut sentir la chaleureuse odeur du sang de sa très chère mère. Bon, je reviens.

Elle sauta rapidement au-dessus des toits. Étrangement, la jeune fille et la mère s'approchait du petit groupe. Elles allaient avoir toute une surprise celles-là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mer 8 Fév - 15:14

Chuis prête maman!

Comme elle lui avait promis, Souky avait montré les base du combat à l'épée à sa fille à la seule condition qu'elle n'en parle pas à son père. Elle s'entrainait depuis que Souky et Francis était séparé et se soir, c'était le grand soir. Souky allait enfin amener sa fille dehors pour se battre pour vrai. Souky était nerveuse...

Et si quelque chose tournait mal...

Souky chassait toutes ses idées, trops longtemps elle avait confiné sa fille dans l'incertitude et l'inconnu, mais c'était finit. Dans cette ville, personne de son âge, ayant ses fréquentations ne savent pas se battre.

Elle soupirant en finissant d'attacher la ceinture à la taille de sa fille qu'elle munie de son poignard porte-bonheur. Elle donna un bec sur le front de sa fille ne se relevant.

Lya, c'est très important. tu dois me faire confiance en tout temps et tout ra bien.

La petite hocha la tête avec un sourire.

Ce n,est qu'après cette parole que Souky eut un réel pressentiment. Une douleur loingtaine au ventre. elle ne s'en soucia pas trop, sauf lorsque cette douleur se mit à chauffer pour s'estomper. Mais la douleur avait chauffer de façon rassurante, comme si on venait de lui guérir sa plaie, et tout lui parrut clair...

Eknera...

Souky ouvrit la porte de la maison en prenant soin de verrouiller derrière elle et sa fille. Toutes deux vêtues de noires, elles se mirent à courir (Lya) et marcher vite (Souky). Puis, Souky eut une idée qui allait leur sauver beaucoup de temps.

Souky decida d'emprunter les ruelle de la ville pour retourver Eknera au plus vite. Quelque chose n'allait pas. Il c'était fait mal puis c'était fait guérir par des pouvoirs semblabe aux siens. Une nécrommancienne?

Ce n'est qu'en tournant un coin du ruelle que Souky s'arrêta brusquement, posa un bras pour arrêter sa fille.

Monte sur mon dos.

La petite s'exécuta.

Souky repéra une échelle qui montait sur le toit d'une maison et y monta rapidement, en s'assurant que sa fille soit stable.

Arrivée sur le toit, elle déposa sa fille.

Reste près de moi et prépare ton arme.

La petite sortit son poignard Souky avait un mauvais pressentiement, puis elle les vit... et la vue...

Un peu plus loin en bas il y avait Eknera, Aestra et Jem... voilà qui avait guérit Eknera... Et là, juste à quelque mètres d'elles une vampire, c'était certain... Elle plaça un bras protecteur dans son dos pour protéger sa fille. Elle les avaient sentit, ça, il n'y avait aucun doute à voir ses pupilles rougit.

La vampire fonça sur elles, rapide comme l'éclair, Souky s'empara de sa fille et se mit à courir sur le toit.

Lya. Elle, c'est une vampire qui veut nous manger toutes les deux. Et juste toi et moi, on est pas assez forte.

Elle parlait à sa fille tout en courant.

Tu dois me faire confiance. Tout va bien aller.

Elle lança sa fille en bas de l'immeuble et aussitôt que sa fille fût dans les airs, elle récta un incantation pour se téléporter et attrappa sa fille en plein vol. Elle tombère toutes les deux, mais aux dernière instant, Lya fit apparaitre une bulle d'eau qui se mit à grossir et la jetta au sol. Toutes les deux plongèrent dans l'eau et la bulle se dissipa aussitôt.

Souky embrassa sa fille sur le front.

Bravo ma chérie. Allez, court.

Et elles coururent jusqu'à Eknera, Aestra et Jem. Souky se tourna vers les trois personne présente et remarqua finalement l'état d'Aestra. Ce n'était vraiment pas beau à voir et elle se doutait bien trop de qui avait fait ça. Celle-ci ne bougeait pas. Elle plaça sa main sur sa blessure pour guérir rapidement sa plaie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mer 8 Fév - 15:25

Lya écouta sa mère au doigt et à l'oeil. Lorsque celle-ci la lança du haut du toit elle se mit à hurler, mais cessa dès que sa mère la rattrapa. Voyant qu'elles allait bientôt toucher le sol, elle se concentra pour former de l'eau pour amortir leur chute, ce qui réussis parfaitement, même si elles était maintenant trempée, au moins, elle était en vie.

Elle et sa mère coururent jusqu'à Eknera et deux personne qu'elle ne connaissait pas. Sa mère voulait guérir les blessure de la dame aux cheveux rouge, mais puisqu'il y avait une méchante vampire, Saralya décida de ce concentrer et se mit à créer de l'eau. Au bout d'un moment, une chute d'eau s'écoula de ses mains.

Elle tourna ses mains au dessus de sa tête et des goutelettes d'eau se répendirent partout et tranquilement, elles montèrent et grossirent jusqu,à former plein de bouclier. Lya se concentrait pour qu'ils restent en place et que sa mère puisse guérir son amie.

Allo Ek'era. Maman m'apprend à me battre.

Elle sourit en continuant à garder son bouclier. Elle maitrisait très bien cette technique. La déffense, c'est ce qu'elle faisait le mieux, car sa maman voulait qu'elle puisse se protéger avant de se battre...
Revenir en haut Aller en bas
aestra

avatar

Féminin Nombre de messages : 275
Age : 23
JDR ou Discussion ? : les deux
Sur AQ depuis : 25/10/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 400 ( elle a l’aire d‘en avoir 17)
.{ Race: vampire
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mer 8 Fév - 16:38

- Tu ose me nommer novice, mais j'arrive à détourner à à parer tous tes coups? Que sais-tu de qui je dois respecter? Tu n'as même pas remarquer que tu est figée sur place grâce à mon épée que je t'ai soigneusement entrée dans les hanches. À présent, tu écoute la novice et tu te tais.



Aestra baissa les yeux, elle constata rapidement que son corps refusait totalement bouger. La Draculus relevas les yeux pour le posé dans ceux d’Ardnek.



- J'ai reçu la meilleure éducation qui soit. Et sache que peut importe depuis combien de temps tu a été promu vampire, tu ne m'arrivera jamais à la cheville.



Aestra ne bougeait toujours, elle ne pouvait rien faire d’autre qu’écouté et observer. Lorsqu, Ardnek retiras sa veste, la vampire reconnue aussitôt la plupart de symbole.



- Ses marques, elles signifient non pas que j'appartient à tous ses clans, mes que le sang de chacuns de ces vampires coulent dans mes veines. Tu sais ce que ça veut dire à présent?



Le vissage d’Aestra changeas, une idée de la réponse venait de lui traverser l’esprit et elle espérait que ce n’était pas ce a quoi elle avait pensé.



- Eh oui, je détient l'expérience de tous ses clans. Alors, entre toi et moi, la novice, c'est toi. Je ne suis peut-être pour toi qu'une jeune vampire sans expérience, mais en fait, j'ai plus de deux milles ans d'expériences en moi... Ah oui, et t'as remarquer, moi je ne trinbale que des épée en argent...



La Draculus ne fit qu’un grognement remplit de douleur, car sa chaire lui fessait atrocement mal.



- Mes lames sont maculées d'un pioson qui paralyse dès la moindre entaille qu'elle produit n'importe qui. Ce qui veut dire que je pourrait la retirer maintenant et tu resterait paralysée, mais puisque c'est une épée en argent et que je sais ce que l'argent a comme effet sur notre peau, je préfère la laisser à sa place.



Aestra avait toujours son regard braquer dans celui d’Ardnek, une certaine panique pouvait ce lire dans les yeux de la Draculus.



- Au fait, on t'as déjà dit que tu avait vraiment bon gout?



La vampire ne pouvait toujours pas bouger, et lorsque Ardnek retiras l’épée, la démone émit un grognement de douleur.



- Ah oui... je connais l'antidote au poison, mais bien sur, je ne te la dévoilerai pas...



- Pas besoins, réussi-t-elle à articuler.



Aestra resta totalement immobile, la panique avait disparue de son regard.



- Quelle déléiceuse odeur, Jem, Aestra, vous ne sentez pas? Ça sens le sang jeune et frais. Le sang d'un enfant. Ce qui est plaisant, quand il s'Agit d'un enfant, c'est qu'il n'est jamais seul. Et comme je le pensait je peut sentir la chaleureuse odeur du sang de sa très chère mère. Bon, je reviens.


La vampire reconnut aussitôt l’odeur de Saralya, elle posa un regard noir vers l’autre vampire, mais celle ci était déjà partit. Quelques minutes plus tard, Aestra vit Souky ainsi que sa fille arriver à la cours. La Draculus ne comprenait pas ce qu’elles fessaient ici et lorsque Souky s’approcha celle ci voulut reculer, mais le poison l’empêchait toujours de bouger. Quant Souky commença à guérire la blessure de la vampire, celle ci ne put retenir un bruit de soulagement, l’atroce douleur commençait à disparaître lentement. Grâce à l’aide de Souky, Aestra n’était plus obliger de se concentrer pour soigner lentement la blessure causer par la lame d’Argent. Elle pouvait à présent se concentrer à neutraliser le poisson dans son organisme, car depuis la mort d’Emillian Aestra n’était plus la même, il lui avait offert un précieux cadeau avant de s’éteindre.
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mer 8 Fév - 19:10

Eknera ne fit rien pour empêcher Aestra lorsqu'elle s'approcha de lui, mais leva brusquement la tête en entendant cette voix:

-Tiens donc... le Dirigeant des alters purs décide d'aller se tuer?

Jem Ocean. L'alter reconnut le vampire/elfe/nécromancien avant de voir son visage. D'un coup d'oeil, il comprit que Jem et Aestra se connaissaient déjà. Normal: deux vampires venant de la même ville et aussi âgés avaient certainement des affinitées. Il relâcha un grognement douloureux lorsque Jem l'aida à se relever, mais la douleur se dissipa totalement en un clin d'oeil lorsque ce dernier passa sa main sur sa plaie. En baissant les yeux, Eknera réalisa que sa blessure était cicatrisée. Alter et elfe restèrent immobiles lorsque les deux vampiresses continuaient de se bagarrer. Eknera était trop occupé à examiner Jem à la dérobée. Le vampire semblait avoir un parfait contrôle de la situation, mais ce n'était pas ce qui le préoccupait. La dernière fois qu'Eknera l'avait vu, Jem lui avait proposé d'éliminer les nécromanciennes en échange de ramener Arenke de l'Helheim. Il n'avait toujours pas eu de réponse de l'alter pur; celui-ci était encore méfiant.

-Au fait, on t'as déjà dit que tu avait vraiment bon gout?

Eknera fut tiré de ses pensées lorsqu'Ardnek s'adressa à lui. Il lui fit un sourire sarcastique et le perdit presque aussitôt, dévisageant la vampiresse. Il se plaça aux côtés d'Aestra qui était blessée, mais heureusement, elle semblait savoir comment se guérir elle-même. Ardnek parlait d'une jeune fille tout près et Eknera n'avait pas besoin de se le demander pour savoir de qui il s'agissait. Il voulut empêcher la démone de partir, mais n'en eu pas la chance.

Après quelques secondes à peine, deux personnes revinrent, mais ni l'une ni l'autre n'était Ardnek. C'était Souky et Saralya. Il regarda la fille en silence alors qu'elle matérialisait un bouclier à l'aide de l'eau.

-Allo Ek'era. Maman m'apprend à me battre.

Eknera regarda Souky avec un sourire en coin, mais ne trouva rien à lui dire. Au moins, Saralya savait se défendre. Son attention était plutôt visée sur le fait qu'Ardnek était dans les parages et que sa fieule était là, elle aussi. Il regarda Jem. Aestra allait mieux, mais elle ne ferait que s'entretuer avec Ardnek. Souky et Saralya ne faisaient pas le poids, et Eknera ne voulait pas se faire transformer en vampire s'il s'approchait à nouveau de l'alter-vampire. Jem était le seul qui pouvait rivaliser avec elle. D'un simple regard, il devait avoir compris le message d'Eknera.
Revenir en haut Aller en bas
Jem Ocean

avatar

Masculin Nombre de messages : 45
Age : 22
Sur AQ depuis : 05/09/2011

Qui es-tu ?
.{ Âge: 500 ans (19 en apparence)
.{ Race:
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Mer 8 Fév - 19:42

-Tu ose me nommer novice, mais j'arrive à détourner à à parer tous tes coups? Que sais-tu de qui je dois respecter? Tu n'as même pas remarquer que tu est figée sur place grâce à mon épée que je t'ai soigneusement entrée dans les hanches. À présent, tu écoute la novice et tu te tais. Eh oui, je détient l'expérience de tous ses clans. Alors, entre toi et moi, la novice, c'est toi. Je ne suis peut-être pour toi qu'une jeune vampire sans expérience, mais en fait, j'ai plus de deux milles ans d'expériences en moi...

Jem écoutait avec ennui le monologue de la jeune Ardnek. Ce qu'il avait toujours détesté des êtres puissants était leur esprit béliqueux et ventard. Jem fit un pas pour la poursuivre lorsqu'elle voulut aller s'en prendre à une jeune fille et à sa mère, mais il réalisa bien vite qu'il n'en avait pas besoin. Il y avait une forte puissance qui s'élevait dans l'air. La fillette et sa mère n'étaient pas de simples humaines, mais bien des nécromanciennes. Jem sourit en direction d'Eknera. Ce n'était pas un sourire noir, mais un sourire tranquille pour lui signaler qu'il ne comptait pas leur faire du mal. Il ne sentait qu'un esprit pur en elles, surtout la petite. Il sentait pourtant une certaine confusion chez la mère qui lui était familière. Alors qu'elles s'approchaient, son aura dévoila tout à Jem. C'était Souky Mitsu et sa fille: Saralya.

Mère et fille étaient en sécurité, pour l'instant. Jem ne fit que regarder Souky guérir Aestra avant d'avoir l'attention attirée par Eknera. Le message dans ses yeux rouges était clair:
Tu es le seul qui peut vaincre Ardnek. Il secoua la tête et lui répondit en pensées:
Ça c'est faux.

Jem se tourna vers Aestra, Souky et Saralya et leur adressa la parole:

-Restez derrière, toutes les trois.

Il fixa Eknera pour qu'il comprenne que ça l'incluait également. Une seconde, l'horizon était désert, et la prochaine, Ardnek se tenait là, à quelques mètres de lui. Jem lui fit un sourire pâle avant de dire:

-Quelle jolie demoiselle tu es... Tu sembles chercher ta place dans ce monde. Ta place en tant que vilaine puissante et craint de toute la ville... je me trompe?

Il repoussa une mèche de ses cheveux et une brise se leva, ce qui fit parraître ses longues oreilles pointues. Il regarda Eknera avec un sourire taquin.

-Cette fille a déjà été Dirigeante des alters. (Il revint à Ardnek) C'est un titre qu'elle voudrait regagner.

Jem s'avança vers Ardnek, surpris qu'elle le laissa faire, et se mit à tourner lentement en cercle autour d'elle.

-Tu vis pour te battre pour vivre car c'est un combat qui t'a enlever la vie. Endrik était le nom de ton créateur. La nature des alters est la cruauté et le désir de puissance alors que celui des vampires est de détruire. Deux genres de démons qui ne font pas un joli mélange, comme je peux le constater.

Il se pencha sur Ardnek pour souffler à son oreille:

-Pauvre chérie.

Sa voix était douce et pourrait sembler ironique, mais elle ne l'était pas. Il se sépara d'elle et se plaça devant Eknera, Souky, Saralya et Aestra. Il sortit de sa tunique un pieu d'argent qui lui avait rarement servi. Il l'avait recueilli sur le cadavre d'un humain, il y avait un siècle, après que celui-ci avait vainement tenté de se protéger contre un vampire. Il s'adressa à nouveau à Ardnek:

-En tant que sorcier, je sais lire tes pensées et tes sentiments. Je vois de la cruauté, mais de la cruauté superficielle. (Il prit une pause en désignant les autres gens présents) Ces gens que tu as attaquée sont mes amis. Je ne veux pas te tuer, mais je suis de leur côté. Si tu leur fait du mal, ce sera entre toi et moi, princesse. Ce serait fâcheux pour une hybride d'affronter un tribride... Alors tu as deux choix: tu rester pour te battre pour une cause inutile ou tu pars et tu laisses ces gens et leurs proches en paix.

Jem avait appuyé sur les paroles «et leurs proches». Il resserra sa prise sur le pieu en attendant calmement la réponse d'Ardnek.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Jeu 9 Fév - 5:29

Ardnek resta de marbre. Avec un sourire qui se voulait doux, elle regarda Jem tourner autour d'elle. Il lui demanda gentiment de laisser ses amis tranquile, sinon il la turait. Jem avait lu dans ses pensées, mais il y avait bien des choses qu'Ardnek cachait au fin fond de sa tête. Elle avait apprit très rapidement à ne dévoiler que ce qui ne lui dérangeait pas. Elle soupira lorsque Jem cessa de parler.

Elle aggripa le poignet de la main de Jem qui tenait le pieux. Elle sourit en relevant brusquement le bras de celui-ci et un lui trodant fortement le poignet, obligeant celui-ci à lâcher son arme. Elle le regarda d'un regard qui se voulait à la fois doux, mais sérieux.

Je déteste devoir fair un choix sous l'emprise de la menace. Alors j'ai une meilleure idée... Voilà ce qu'on va faire... toi et moi...

Elle sourit. Elle allait enfin pouvoir voir clair dans les intention de ce fameux Jem.

Toi et moi on va partir en chasse... ensemble... Prends-le comme un honneur, parce que jamais je n'accepte d'être accompagnée. Puis, suite à notre nuit de chasse ensemble, je déciderai du destin de tes amis et de leurs proches.

Elle sourit à Jem.

J'espère que je déciderai d'une fni tragique pour eux, mais qui sait, peut-être qu'un...tribride peut me faire changer d'avis... Mais une chose est sur, si tu n'accepte pas ma proposition, je me ferai un plaisir de te tuer avant de tuer tous ceux que tu protège.

Son regard devint soudain plus doix. Elle leva la tête, une odeur de sang frais, un peux plus loin, à quelques rues... Elle voulait y aller. Elle sauta et atterit sur le toit d'une des maison. Elle regarda Jem de loin.

Tu a trois secondes... Si tu ne vient pas, dit adieu à tes amis.

Et elle se mit à compter dans sa tête...
Revenir en haut Aller en bas
Jem Ocean

avatar

Masculin Nombre de messages : 45
Age : 22
Sur AQ depuis : 05/09/2011

Qui es-tu ?
.{ Âge: 500 ans (19 en apparence)
.{ Race:
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Jeu 9 Fév - 19:38

Lorsqu'il fut désarmé, Jem comprit que le jeu n'allait pas être facile. Il prit un grand respire en attendant de voir ce qu'Ardnek attendait de lui.

-Toi et moi on va partir en chasse... ensemble... Prends-le comme un honneur, parce que jamais je n'accepte d'être accompagnée. Puis, suite à notre nuit de chasse ensemble, je déciderai du destin de tes amis et de leurs proches.

Jem plissa les yeux, légèrement irrité. Il n'aimait pas être sous-estimé. Parfois, il pouvait trouver ça amusant, mais pas lorsqu'il s'agissait de protéger d'autres gens. Ardnek l'attendit sur le toit d'une maison non loin de là en lui disant:

-Tu a trois secondes... Si tu ne vient pas, dit adieu à tes amis.

L'elfe fit une décision à la dernière seconde. Au fil du temps, il avait appris à contrôler sa soif de sang, alors il consommait le moins de sang humain possible. Il ne voulait pas tuer un innocent, mais en même temps, qu'était la vie d'une personne contre quatre qui pourraient en sauver des centaines? Les poings serrés, la tête inclinée, la tention dans les yeux, Jem avait fais son choix. Il leva la tête vers Ardnek. Elle avait arrêtée de compter. C'était son signal.

Jem pivota sur lui-même à une vitesse halucinante, une main levée vers Eknera, Aestra, Souky et Saralya. Une puissante langue de flamme jaillit de sa paume et les entoura, puis s'élargit avec puissance pour former un énorme anneau. Ce bouclier les gardait parfaitement en sécurité contre Ardnek. Jem revint à la jeune espiègle et parla assez fort pour que le vent porte sa voix:

-Tu apprendras à me connaître. C'est moi qui fait les règles. Je t'ai donné deux choix, deux seuls choix. Tu n'as pas intérêt à essayer de négocier. Avec moi, ça ne marchera pas.

À la vitesse de l'éclair, Jem se retrouva devant Ardnek, les yeux flambants.

-Je répète une dernière fois: dégage... ou affrontes-moi.

Sa voix était acide, mais au plus profond de son coeur, Jem ne voulait pas tuer Ardnek. Il remit son pieu dans sa tunique. Il ne tenait plus d'arme pour ne pas risquer que ça se retourne contre lui. De toute façon, il possédait encore ses pouvoirs. Du coin de l'oeil, il voyait que ses amis étaient en sûreté. Le bouclier ne perdait pas son intensité et s'élevait dans les airs comme un gratteciel. Il ne restait qu'Ardnek et Jem dans le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Jeu 9 Fév - 22:18

Ardnek sourit lorsque Jem fit apparaître un bouclier autour de ses amis. Voilà ce qu'il était. Elle regarda un peu plus loin, en direction de l'odeur et reporta son attention vers Jem. Elle savait comment le faire changé d'avis.

Dommage.


Ardnek haussa les épaule.

Tu aurais pu m'apprendre à contrôler ma soif de sang humain, à la place, tu m'ouvre la porte à des milliers de victimes. Tu sais, même si je ne m'en prend pas à tes amis et leurs proches, le reste des gens de la ville m'appartient ainsi que leur vie.

Elle sourit. Elle savait que Jem n'allait pas rester là sans rien faire. Elle venait de le provoquer, non pas en menaçant ses amis ou peu importe, mais en le mettant au défi de lui montrer à cesser de se nourrir de sang humain. Elle fit une jolie révérence à l'intention de tous ces nouveaux amis et sauta pour se rendre sur un nouveau toit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   Jeu 9 Fév - 22:25

Lorsque le bouclier de feu apparut devant ses yeux, la petite Lya prit un peu peur, mais elle se ressaisit aussitôt. Sa mère était encore occupée à guérir son amie et elle pouvait retirer son bouclier. Elle regarda de l'autre coté du bouclier et n'aima pas se qu'elle entendit. La méchante voulait tuer des gens! Lya sortit rapidement du bouclier, car de l'intérieur, elle ne pouvait rien faire. Elle plaça ses main ensemble, comme si elle voulait plonger, tout en visant la méchante qui s'en allait. Elle ouvrit la bouche et un jet d'eau en sortit, passa à travers ses mains et alla s'installer au pieds de la méchante avant qu'elle ne saute sur l'autre toit. Le jet d'eau se serra autour de ses pieds. Lya tira sur celui-ci avec ses mains et la traîna devant Jem. Elle s'avança.

Je sais pas grand chose de la vie, mais je sais que t'es méchante et que les méchant ne gagnent jamais dans les histoires.


Elle devait maintenir son emprise le temps que Jem puisse décider du sort de celle-ci. Même si elle avait dit qu'elle ne sen prendrais à personne de présent ou ceux qu'il connaissait, elle n'en croyait rien et elle préférait qu'elle s'en prennent à eux plutôt que des gens qui savent pas se battre!

Et en plus... nul part dans la ville tu va trouver quelqu'un qui ne connait personne d'entre nous, de près ou de loin...


Elle fit un sourire à Jem. Sa force diminuait et l'eau de même, mai elle puisait au plus profond d'elle pour trouver la force de maintenir son emprise, pour laisser le temps à Jem d'agir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au bouts des crocs (Nuit, Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au bouts des crocs (Nuit, Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» Astre de nuit [Libre]
» Petite faim pendant la nuit [Libre]
» Benoit et Guillaume en boîte de nuit (LIBRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arielle Queen :: CORBEILLE :: 
Corbeille.
 :: Corbeille du JDR
-
Sauter vers: