AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Jeu 15 Déc - 8:40

Souky regarda l’alliance tombée au sol sans réagir, ou plutôt, sans savoir comment réagir. À cet instant présent, le torrent s'éleva ne elle et les paroles se firent plus dure, plus forte, plus claires.


    Tu n'as personne.
    Tu es seule.
    Personne ne t'aime.
    Tu as eu ce que tu méritais.
    Personne ne veut de toi.
    Tu n'as pas de mari.
    Tu n'as pas de fille.
    Tu n'as pas d'amis.
    Tout n'est qu'illusion.

    Puis, Souky entendit sa propre voix... une voix étouffée, remplie de remords...

    Vous avez raison.... c'est vrai.



Sa tête se mit à tourner, le tourbillon accéléra et elle réalisa qu'elle n'avait toujours pas réagit à la chute de l'alliance de Francis sur le sol. Elle serra les point et leva les yeux vers le fulgur.

Ses yeux habituellement vert émeraude brillant était maintenant rendu d'un vert pâle, terne, sans vie. Il était presque blanc, à peine perceptible.

Ainsi ma vie n'a été qu'illusion.

Elle pencha son regard vers l'alliance et releva ses yeux sans vie vers Francis.

Alors tu m'as menti? Tu veux me faire accroire que je n'ai pas eu cet enfant? Que cet enfant n'existe pas? Que j'ai imaginer ma vie depuis le début? MA FILLE EXISTE.

Souky sortit ses poignard et bondit sur Francis, le renversant au sol et le menaçant de son poignard qui était placé devant la gorge de celui qu'elle avait aimé.

TU M'ENTENDS?


Souky renfonça légèrement la pointe de son poignard dans la chair du cou de Francis.

J'AI UNE FILLE. UNE FILLE QUE J'AIME ET QUI M'AIME. TU NE PEUX PAS M'ENLEVER CE BONHEUR EN ME DISANT QUE JE N'AI PAS DE FILLE. TU M'ENTENDS?

Souky resta ainsi placé sur Francis. Elle était sérieuse dans ce qu'elle disait. Elle pensait vraiment ce qu'elle disait. Elle était certaine de ce qu'elle disait, certaine que ce qu'elle disait faisait du sens, certaine qu'elle avait raison...

Et je te le prouverai qu'elle existe...

Elle retira lentement la lame de la gorge de Francis et répéta pir une troisième fois.

Tu m’entends?


Elle le regarda et attendit que soit lui, ou n'importe qui d'autre réagisse, ça ne faisait aucune différence à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Francis Thorn
|&&.`Chevalier Fulgur ;..
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 22
Sur AQ depuis : 17/01/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 24 ans
.{ Race: Chevalier Fulgur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Ven 16 Déc - 15:57

Tu m’entends?

Je, je t’entends Souky, je te comprends aussi mais... regarde se que tu es devenus.

Francis dans un geste délicat, rapprocha ses doigts de son coup et éloigna un peu la lame.

Regarde se que tu fais, imagine que notre fille assiste a une scène comme celle-ci.

Pendant que Souky était un peu moins concentrer Francis lui prit vivement les poignets et échangea les places. Son bras fut touché par le poignard de Souky pendant l'échange mais rien d'assez grave. Il la regarda avec mépris puis lâcha ses poignet comme si ceux-ci les répugnait comme si le seul contact avec elle lui était néfaste.

Jamais je ne te ferais de mal Souky, jamais je ne te ferais se plaisir. Tu ma trop longtemps entrainer dans tes histoires…

Francis se releva et regarda autour de lui pour ensuite se reculer. Ses yeux avait repris leur expression du début de la discute. Dur et froid. Malheureusement cette rencontre n'avait en rien arrangé les choses et pire encore le fulgur sentait que se n’était que le début…

Comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Ven 16 Déc - 16:38

Souky se releva lentement, elle regarda l'home qui s'éloignait d'elle et regarda autour d'elle. Tout lui parut si loin. Et les voix dans sa tête continuaient.

    Tu n'es personne.
    Tu ne connais personne.
    Ta vie n'a aucune importance.
    Tu es le mépris total.
    Personne ne te connais.
    Qui sont ses gens?
    Qui es-tu?
    D'où viens-tu?
    Ils sont des inconnus.
    Personne ne te comprend.

Souky ne fit que hocher la tête. Elle ignorait vraiment quoi dire d'autre, mais ses voix qui au départ lui semblait si lointaine et irréelle commençaient à prendre tout un sens et à devenir vrai, à ses yeux...

Souky regarda vers les trois personnes qui se trouvaient devant elle. Elle baissa les yeux et les releva, les regardant à tour de rôle, le regard vide et d'une pâleur inhabituelle.

Qui... qui êtes-vous?

Son corps se mit à trembler, instinctivement. ses paroles aurait pu sembler absurde ou être une question pour savoir qui ils étaient au fond d'eux, mais non, Souky n'avait aucune idée de qui se trouvait devant elle à cet instant présent.

Elle sentit la rage l'envahir, la colère, l'angoisse, la peur. Son corps continuait de trembler.

QUI ÊTES-VOUS?


Sa voix se mit à trembler.

Vous... mous m'avez drogué? Vous... vous avez fait du mal à ma fille, c'est ça...?


Des larmes d’incompréhension et de désarrois se mirent à couler le long de ses joues.

Où... où suis-je? Que... que me voulez-vous?


Souky continuait de trembler et de pleurer. Elle se jeta à genoux et prit ses mains ensemble.

Je ne sais pas qui vous êtes, mais je vous en supplie. Rendez-moi ma fille. Vous pouvez faire ce que vous voulez de moi, mais ne faite pas de mal à ma fille, je vous en prit, rendez-la moi...

Tout en sanglotant, elle continua à murmurer qu'elle voulait qu'on lui rendre sa fille...
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Lun 19 Déc - 21:36

Alors que Souky s'acharnait contre Francis, Eknera restait à l'écart pour garder son calme. Il visait Nayr qui avait joué l'invisible depuis un moment, mais ne dit rien à son sujet. S'il pouvait lui éviter des ennuis, tant mieux. Cependant, la nécromancienne était celle qui inquiétait l'alter. La regarder alors qu'elle semblait perdre la raison le frustrait encore plus. Comment pourrait-il, ne serait-ce qu'une fois, comprendre ce qui la tourmentait tellement? Dès qu'il croyait être sur une piste, le chemin s'assombrissait jusqu'à disparaître complètement, ne laissant que des questions en suspense loin derrière.

-Jamais je ne te ferais de mal Souky, jamais je ne te ferais se plaisir. Tu ma trop longtemps entrainer dans tes histoires…

Ces paroles furent suivient d'un lourd silence. Eknera évaluait Souky sans battre des paupières, tendu. Sa réaction ne le rassurait pas. Elle ne s'était pas calmée; elle paraissait perdue dans le néant de ses pensées. Son regard était impassible, totalement figé et sans aucune expression.

-Qui... qui êtes-vous?

Eknera figea sur place, semblable à une statue. Il espérait avoir mal comprit, mais Souky répéta, criant presque. L'alter pur eut un mouvement de recul. Elle ne plaisantait pas; il était évident qu'elle ne les reconnaissait pas.

-Où... où suis-je? Que... que me voulez-vous? Je ne sais pas qui vous êtes, mais je vous en supplie. Rendez-moi ma fille. Vous pouvez faire ce que vous voulez de moi, mais ne faite pas de mal à ma fille, je vous en prit, rendez-la moi...

Souky était maintenant à genoux, pleurant de peur et d'incompréhension. Eknera leva les yeux, cherchant le regard de qui que ce soit. Son regard s'arrêta à celui de Francis. Il y voyait le même choc, la même terreur.
C'est impossible...
Même si Eknera essayait de se le convaincre, il savait que c'était parfaitement possible. Il croyait que Souky était folle? Il avait maintenant sous les yeux une nouvelle Souky Mitsu, une pauvre mère à avoir entièrement perdu la tête. La seule chose dont elle se rappelait était qu'elle avait une fille. Elle ne devait même pas savoir qu'elle était une nécromancienne.

-...Souky, osa dire Eknera, hésitant. Tu ne nous reconnais pas?

Il espérait qu'elle aurait au moins une idée de qui ils étaient, comme lorsqu'ils étaient tous les deux plongés dans ce rêve infernal contrôlé par Loki. Cette fois, c'était de la folie pure. Eknera porta ses mains crispées à sa tête. Cette soirée s'annonçait de plus en plus mal, et les jours à suivre aussi. Probablement même les mois et les années.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 20 Déc - 11:22


    Souky, qui est cette Souky?
    Qui es-tu?
    Tu n'as pas d'amis.

    C'EST FAUX!



Sa tête tourbillonnait. L'homme venait de l’appeler Souky et il venait de lui demander si elle le reconnaissait. Elle s'efforça de remettre ses idée en tête.

    Qui est-il?
    Qui es-tu?
    Tu n'as pas de famille.



Souky secoua violemment la tête. Elle voulait se donner raison à elle, et non pas à ces paroles. Difficilement, comme si elle lutait contre la totalité de son corps. Parler était une torture. Elle articula difficilement.

Tu es Eknera... le parrain de ma fille. Tu... tu étais mon meilleur ami... mais pour qui tu me prend de ne pas me rappeler de qui tu es?


Elle tourna la tête vers Nayr.

Lui c'est Nayr... le fameux alter de ce cher Ryan Erell... Celui de la légende de ma famille...


Elle sourit. elle ignorait d'où elle sortait cette information, pourtant, elle semblait convaincue par ce qu'elle disait, puis elle se tourna vers le dernier des trois qui était devant elle.

Lui, c'est... c'est...


    Qui est-il?
    Le connais-tu?
    Il est un ennemi.
    C'est lui qui a tué ton amour.
    Il veut t'enlever ta fille.
    Ils veulent tous t'enlever ta fille.
    Ils veulent que tu la vois souffrir.
    Ils veulent la torturer devant tes yeux.
    Ils ne sont personnes.
    Aucun d'entre eux n'est ton ami.
    Ils ne t'aiment pas.


Elle hocha maladroitement la tête. Son regard dévia vers l'alliance au sol.

Ses yeux était redevenu presque blanc, sans émotion, vide, profond et sans vie.

Vous n'êtes personne. Je ne vous connais pas. Je ne vous laisserai pas faire de mal à ma fille. Même si je dois donner ma vie, je la protègerai...


Elle soupira.

Ma fille, elle existe. Elle porte le nom de Lya. Parce que, dans ma famille, il y a une vieille légende qui parle d'une déesse née d'un amour dit interdit, et pourtant, l'amour de ses parent était irrévocablement puissant, au point que sa mère l'enfantant sans même touché à son père. Elle était née d'un amour pur. L'amour qui n'existe qu'en seule fois.


Les yeux blanc de Souky se perlèrent de larmes de joie et sa voix se mit à trembler.

Mon enfant s'appelle Lya, parce qu'elle est née d'un amour absolue et pur, seulement, alors je dois me battre pour cet amour, seulement, cet amour est mort, cet amour est mort car... son père... il...


Souky posa ses mains devant son visage.


    Ils sont tous mort.
    Il ne te reste personne.
    Ils te tueront, toi et ta fille.
    Tu n'es rien à leur yeux.


Il est mort...


Souky pesa ses dernier mots, qu'elle perdu à travers les larmes qu'elle versait.
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Jeu 22 Déc - 20:32

Souky menait un vrai combat contre elle-même. En même temps de ne plus rien comprendre, elle semblait s'eforcer de se souvenir de tout.

-Tu es Eknera... le parrain de ma fille. Tu... tu étais mon meilleur ami... mais pour qui tu me prend de ne pas me rappeler de qui tu es?

Eknera plissa les yeux. Pour qui la prenait-il? Pour une folle en train de perdre la tête. Il y a à peine cinq minutes, elle l'avait oubliée, et maintenant, elle se souvenait de presque tout de lui.

L'attention de la nécromancienne était sur Nayr. Elle se rappela de lui aussi... ou partiellement. Eknera ne savait pas exactement ce qu'elle voulais dire par la légende de sa famille, mais ce n'était pas le pire. Il avait vu ça venir, mais avait espéré que ça n'arrive pas: Souky ne se rappelait pas de Francis. Et voilà qu'elle recommençait:

-Vous n'êtes personne. Je ne vous connais pas. Je ne vous laisserai pas faire de mal à ma fille. Même si je dois donner ma vie, je la protègerai...

Les yeux de Francis et d'Eknera se croisèrent. L'alter pur n'était pas certain de ce que le fulgur ressentait, mais ça n'avait rien de positif. Quelque chose dans le for intérieur de Souky la convainquait qu'il était mort... et qu'Eknera, Nayr et Francis lui voulait du mal, à elle et à Saralya.
Saralya...
L'alter commençait à s'inquiéter à son sujet. Il voyait qu'elle avait déjà des doutes au sujet de Souky - et ne la blâmait pas - mais maintenant, c'était pire. Souky ne voulait maintenant qu'elle... mais ça voulait dire être éloigner de tous ceux que sa fille aimait.

Eknera regarda la nécromancienne qui pleurait à nouveau. Il n'avait qu'une chose à dire pour le moment car le reste ne concernait que Francis.

-Dis-moi, Souky, pourquoi ferais-je du mal à Saralya si je suis son parrain?

L'alter aurait pu montrer à Souky des souvenirs du passé, de lorsqu'il la protégeait elle et sa fille, mais pour ça, il serait obligé de l'embrasser, et ça ne causerait qu'encore plus de bardassement. Il ne fit que porter son attention sur Francis, attendant qu'il rajoute quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Ryan Erell

avatar

Masculin Nombre de messages : 435
Age : 27
JDR ou Discussion ? : Les deux
Sur AQ depuis : 06/02/2009

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22
.{ Race: Humain/Alter
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Ven 23 Déc - 13:25

Nayr fut surprit. Jamais dans sa minable petite vie d'alter avait-il assiste a une scene si...melo-dramatique. Il sentait bien que sa place n'etait pas ici, car les deux hommes qui avaient etes presents dans la vie de la sorciere etaient ici tandis que Nayr, lui qui ne connaissait Souky que depuis quelques semaines, ne pouvait pas l'aider car il ne savait pas comment. La necromancienne passa dans plusieurs phases, dont l'une fut excessivement sadique et l'autre desesperee. Une autre s'ensuivit, celle-ci bien plus complexe que les precedentes. C'etait etrange de remarquer que tout dans cette ville etait compliquer, et Souky n'etait pas une exception. Maintenant, elle avait peur que les trois hommes presents fassent du mal a sa fille, ce qui etait absolument ridicule. Elle disait des paroles incomprehensibles, son humeur etait bien plus changeante qu'a l'habitude et elle se retrouvait dans une phase casi-inconsciente qui lui donnait un air perdut. Eknera et Francis essayaient de la calmer, tandis que Nayr observait cette scene en se demandant ce qui arrivait a Souky. Elle entendait des voix, certes, mais quelque chose, ou quelqu'un, avait declenche tout cela afin de rendre Souky dans un etat pareil. Le dirigeant des alters attendait que Francis pose un geste, mais les trois hommes restaient figes devant cette malencontreuse situation. Nayr restait silencieux, sachant tres bien qu'il avait enclenche tout ce cirque. Apres mure reflexion, il fit un pas en direction de la jeune femme. Il approcha son visage du sien et plongea ses yeux bleus dans le regard vert de la jeune femme.

Souky, ecoute moi.

Sa bouche se rapprocha de l'oreille de la necromancienne et il chuchota:

Concentre-toi sur ma voix. Ta fille va bien, Souky. Personne n'est mort, tout va bien. Maintenant, je veux que tu reste calme. C'est de ma faute si tu souffre ainsi et je m'en excuse. Je vais terminer ce que nous avons commencer et tout ira mieux, d'accord?

Il prit son epee fantome et l'approcha du poignet de Souky. Le sang se mit a perler sur sa peau. Il s'appretait a en boire une goutte, une seule, lorsqu'il remarqua que le sang de la jeune femme n'etait pas rouge...mais noir. Il eut un moment d'hesitation, mais posa finalement ses levres sur le sang de la jeune femme et en but legerement. Il se detacha d'elle, attendant de voir si ce geste avait changer quoi que ce soit. Si la femme changeait, cela signifiait que l'equilibre etait retablit. Si non....alors cela signifiait qu'un autre facteur avait causer ce changement. En tout cas, la presence de Miaka etait dans ses veines, ca, on ne pouvait pas en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Ven 23 Déc - 20:40

Souky n'était plus là. Elle regardait partout et nul part. Elle fixait le néant, mais dans sa tête, il n'y avait plus qu'une voix qui résonnait. Une voix qui lui était totalement inconnue. Plus la voix parlait, moins elle savait de qui il s'agissait. Elle sentit une coupure à son poignet, mais n'y porta pas attention. Elle ne voyait plus rien. Plus personne. Elle était dans sa bulle, totalement. Elle sentit des lèvres se coller à l'emplacement même où elle avait sentit la coupure quelques secondes plus tôt et c'est à cet instant précis que sa vue lui revint et que la voix se fit plus distante. Elle entendu une dernière phrase avant de retrouver complètement ses sens et la vue sur ce qui se trouvait devant elle :

Laisse-le voir...

Au même moment, les yeux de Souky s'ouvrirent et ses pupilles se mirent à tourbillonner, ans qu'elle ne s'en rende compte et sans qu'elle ne le veule. Elle fixait l'alter de ses pupilles tourbillonnante, l'entrainant, sans le vouloir, dans un souvenirs oublié de Souky. Voici ce que Nayr et Souky voyait en même temps, sans qu'ils ne puisse agir sur ce qui se passait, ils n'étaient que spectateurs :


    Souky n'avait pas plus que trois ans. Elle était assise à une grande table avec 7 autres filles à peine plus vieille qu'elle et une dame et un homme au bout complètement de la table. Il s'agissait des sœurs et de ses parents. Lamère de Souky prit la parole :
    Je vois un destin instable pour notre famille, mais une seule arrivera à stabiliser ce funeste destin. Mes filles, notre famille sortira de la noirceur. Notre famille gagnera la confiance des alters! Je vous le promets!
    Le père de Souky se leva et parla à son tour.
    Ne vous réjouissez pas trop vite. Rien ne sera facile. Chacune d'entre vous, dès demain matin, mangera le coeur de l'un de vos frères. Sans exception! Dès lors, vous acquerrez des pouvoirs aussi puissants que ceux de votre mère.
    La mère de Souky reprit la parole.
    On remplacera votre mémoire. Vous oublierez que vous avez manger le coeur de l'un de votre frère. Vous oublierez au point que vous croirez dur comme fer vous être enfuie pour ne pas le manger. En fait, dès que vous aurez manger le coeur, vous serez placé dans une famille qui vous aimera comme si vous étiez leur propre fille.
    Le père de Souky reprit, lui aussi, la parole.
    Vous rencontrerez bien des gens, mais la journée où, en regardant des ses yeux, cette vision s’affichera à vous, vous saurez que vous avez fait le bon choix. Vous saurez qu'il s'agit de celui que vous chercher depuis toujours et vous saurez que vous êtes amoureuse.


    Le décor se mit à tourbillonner et Souky et Nayr furent propulser dans un autre souvenir, où encore une fois, ils n'était que de simple spectateurs :
    Souky était aussi jeune que dans l'autre souvenir. elle se trouvait dans les cachots, avec ses 7 soeurs. Devant elles étaient menottés 7 kobolds. Chacune tient un poignard dans ses mains, Souky tient le poignard qui deviendra son poignard porte-bonheur. Son père prit la parole.
    Allez-y! Découper cette chair fraiche et manger ce coeur dégoulinant de vie.
    Toutes les filles s'exécutèrent.



    À nouveau, le décor se mit à tourbillonner et ils furent propulser un peu plus loin dans le souvenir. Encore une fois, ils étaient que deux spectateurs :
    Souky était couchée dans son lit, toujours à la même âge. Sa mère s'approcha d'elle.
    Toi, la seule qui n'a pas hérité de nos eux rouge. La cadette. Fait régner la paix. Fait régner le bonheur. Sème la paix sur ton chemin, malgré les épreuves qui se montreront à toi.
    Elle prend Souky dans ses bras et la dépose dans les bras de celle qui deviendra sa mère adoptive. Elle ferme les yeux et pose son pouce sur le front de sa fille.
    Tu ira à Étienne-Laurion, Tu rencontrera un fulgur, tu vivra l'amour et le bonheur. Tu te mariera et tu ara une petite fille qui portera mon nom. Mais tout ça, n'est pas la bonheur que tu recherche. Cette recherche du bonheur te rendra folle. Seul celui qui t'es destiné saura te calmer dans tes moment d’hésitations et de détresse. Tu trouvera celui qui t'es destiné lorsque tu t'y en attendra le moins. Il vivra de nuit et aura connu celle qui nous aura tous exterminé. Toi, tu survivra, car ton bonheur ne pourra jamais s'éteindre. Cette quête est maintenant tienne. Va, tu es celle qui doit sauver le salut de toute les Mitsy... Je t'aime, ma fille.
    La mère de Souky retire son pouce, ouvre les yeux, s'éloigne, tourne les talons et sort de la chambre, laissant la mère adoptive seule avec Souky dans ses bras. Elle chuchota à l'oreille de l'enfant.
    Vient, tout ira bien. Tu sera en sécurité avec nous.



    À nouveau, le décor se mit à tourbillonner et pour une quatrième fois, Souky et Nayr se retrouvèrent spectateur d'une scène de souvenir oublié de Souky.
    Souky avait environ 10 ans. Elle était à la table avec ses parents adoptifs. Elle termine son repas et va porter son assiette à la cuisine. Ses parents sont seuls à la table. Sa mère parle en premier :
    Elle s'en vient, je la sens.
    Son père répond.
    Il faut protéger la petite.
    Je sais, mais on ne tiendra pas contre elle, elle a déjà tué toute sa famille.
    Raison de plus pour qu'elle reste cachée.
    Elle va percevoir son aura!
    Pas si on la cache...
    Je m'en occuperai.
    Les parents adoptifs de Souky sortent de table et se dirigent rapidement vers la cuisine. Le père de Souky la prend par la main, la traine rapidement vers le garde manger, ouvre la porte et la force à s'asseoir à l’intérieur.
    Reste cachée et n'en sort pas tant que tu n'entend plus de bruit dans la maison. Je t'aime.
    Sa mère s'approcha maladroitement à son tour.
    Bois cette eau, elle te protègera. Je t'aime Souky.
    Elle enlaça sa fille et referma les portes. Au même moment, Souky avala le verre d'eau. Par la petite fente du garde-manger, Souky arriva à voir ce qui se passait. Une petite fille à peine plus vieille qu'elle, qui avaient de long cheveux boirs se trouvait là, en plein milieu de sa cuisine. Ses yeux était rouge comme le sang, un frisson parcourut toute la colonne de Souky. Elle entendit sa mère parler.
    Miaka. Nous t'attendions!
    La fille sourit et répondit aussitôt
    Alors vous attendiez la mort, c'est charmant.
    Souky se mit à trembler, mais sa mère se mit à rire, et elle se calma.
    Tu crois qu'une fillette de 12 ans peut exterminer une walkyrie et un fulgur?
    Je suis bien plus qu'une fillette de 12 ans, pauvre ignorante, je suis une descendante des Mitsy!
    Du feu apparut dans les mains de la jeune fille. La mère de Souky fit apparaitre une lance de glace et son père empoigna deux gros marteaux. les trois commencèrent à se battre, mais bien vite, la dite Miaka, prit le dessus. Des serpents en feu se mirent à sortir du sol et se dirigèrent droit sur les parents de Souky. Ils grimpèrent sur eux et les enveloppèrent complètement. Ils se mirent à brûler, pour ensuite manger la chair fraiche des parents de Souky.
    Souky Mitsu! Tes parents biologiques ont été tués par moi! Pourquoi? Parce qu'ils ne supportaient pas la douleur! Avant de mourir, ils m'ont tout de même dit ce que je voulais savoir. Ils ont cru que je respecterais ma parole! Non mais, t'imagine? Ils ont cru que s'il me dévoilait l'identité de celui qui t'es destiné, je épargnerais... Franchement! Ainsi son nom est Nayr? Intéressant. Sache une chose. JAMAIS tu ne le rencontrera. Et si tu le encontre, il sera trop tard, car c'est de MOI qu'il sera amoureux. Meilleure chance la prochaine fois, débutante.
    Et elle disparut, laissant Souky seule dans la maison avec les cadavres de ceux qu'elles avaient cru ses parents depuis toujours. Souky se mit à gémir pour ensuite pleurer de toute ses forces toutes les larmes qu'elle pouvaitent contenir dans son corps. Elle se berça de l'avant vers l'arrière en ramenant ses genoux à elle tout en murmurant la comptine que lui chantait celle qu'Elle avait cru sa mère...
    «Tu es toute ma vie ma chérie, je ne saurais plus contente. Tes yeux clos me rappelle les rêves. Gardent en toi pour toujours, le souvenir d'un monde uni...»Et à bout de larme et d'énergie, elle s'effondra au sol et s'endormit dans le garde-manger.


Au même moment, les pupilles de Souky cessèrent de tourbillonner et ses sauts dans le temps qui leur avaient parut une éternité, n'avaient duré en fait qu'une faction de seconde pour ceux qui se trouvait autour d'eux. La tête de Souky se mit à tourner. Elle ignorait ce qu'elle devait croire. Elle regarda vers Francis, puis vers Eknera, pour revenir vers Nayr. Il semblait aussi perdu qu'elle. Elle baissa ses yeux vers son poignet en sentant un liquide coulé le long de celui-ci, vers sa main. Et elle pensa tout haut...

Cette voix... celle que j'entendais... c'était... c'était celle de ma mère... ma vraie mère...

Souky se laissa tomber au sol, assise. Elle avait besoin de reprendre des forces. ses voyages dans le temps venaient de la terrasser complètement. Elle osa lever les yeux vers Nayr. Elle ignorait comment il allait réagir après tout ce qu'ils venaient de voir ensemble, mais elle ignorait aussi comment Eknera et Francis allait réagir après avoir vu Nayr compléter le pacte. Et sa tête continuait de tourner, et elle entendit la voix de sa mère biologique, dans sa tête.

Tu n'es pas folle, Souky. Tu te questionne sur ton bonheur, il n'y a pas de mal à ça... il fallait qu'il voit... qu'il sache... tout comme toi...

Souky, toujours assise au sol, soupira lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Jenny Ducoeur
Chef des Alters Rénégats

avatar

Féminin Nombre de messages : 403
Age : 23
JDR ou Discussion ? : Les deux !!! :)
Sur AQ depuis : 11/12/2009

Qui es-tu ?
.{ Âge: 17
.{ Race: Humaine/Alter
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Sam 7 Jan - 12:54

Il était rendu vraiment tard dans la nuit et Ynn s'ennuyait comme pas deux. La lune était haute dans le ciel et Ynn patrouillait les rues silencieusement. Quelque chose dans l'air était bien inhabituel. Personne était dehors, même s'il était près de minuit. Les humains dormaient sur leurs deux oreilles, ne sachant pas quelles surprise leur sont caché par le royaume sombre de la nuit. Étrangement, aucun alter était dans les parages et les kobolds... ils semblaient apeurés. Ceux qu'elles croisaient déguerpissaient. Mais qu'y avait-il donc ce soir?

Ynn s'engouffra dans une petite ruelle et vit une réunion. Non pas une réunion typique du genre meeting. Une réunion de 4 personnes. Trois gars et une fille. Tous de leur âge. Ynn resta dans la noirceur pour étudier leurs visages. La femme attira son attention. Son timbre de voix lui était famillier. Ses yeux d'un vert qui lui rapellait le poison. C'était Souky. Ynn frémit à la seule évocation de cette personne. Le premier homme qu'elle reconnut fut Nayr. Elle le reconnut instantanément. Juste à le voir, personne ne pouvait se méprendre avec ce visage démoniaque. Le troisième était plus calme. Ses cheveux blonds lui disaient vaguement quelque chose. Lorsqu'elle vit ses marteaux à son ceinturon elle reconnut Francis. Nayr et Francis dans la même pièce? Souky est vraiment rendue folle... Le dernier homme, elle le reconnut de dos. Eknera.

L'alter rénégate ne put s'empêcher de rire en même temps qu'elle sortit de l'ombre pour que toute le monde remarquent sa présence. Elle s'arrêta à coté d'Eknera et dit:

-Beau travail Souky, tu as réussis à mettre ton mari et tes deux conquêtes dans la même pièce! Je crois que je vais te donner une médaille!

Elle souffla alors à l'oreille d'Eknera:

-Qu'est-ce que tu fiche ici?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Sam 7 Jan - 16:05

Le coeur de Souky s'arrêta une fraction de seconde et ses yeux se remplirent de larmes, son corps se mit à trembler. La peur et la colère se mélangeait à l'intérieur d'elle. La voix de la jeune fille venait de la blesser. Elle la détestait. Elle se croyait meilleurs qu'elle. Elle croyait tout savoir? Souky s'approcha dangereusement de celle-ci, elle retira son poignard de sa ceinture. sans comprendre comment s'était possible, elle se téléporta en face de la fille son poignard à la hauteur des yeux de celle-ci.

Sa main trembla, elle baissa légèrement son poignard, sans trop savoir ce qu'elle faisait, mais elle se ressaisit rapidement et reprit le contrôle sur elle.

Je ne sais pas qui tu es, mais tu ne t'approchera pas de ma fille. Tu m'entends? Ni de ma fille ni de celui que j'aime.


À ces paroles, elle pointa son poignard en direction de Nayr, pour que la fille comprenne que c'est de lui qu'elle parlait.

Tu es avec eux, c'est ça? Tu as fait du mal à ma fille toi aussi? Tu l'as cachée? Dis-le moi!


La rage s'empara des yeux de Souky et une lueur rouge vint s'y installer.

Pour ce qui es de mon mari... il... il es mort... il... il l'a tué...


Et à ses paroles, elle pointa Francis.

J'ignore totalement qui tu es et comment tu ose parler de lui, mais je te promets que tu va le regretter.

Souky resta alerte, toujours en pointant son poignard en direction des yeux de Ynn. Puis, une voix retentit à l’intérieur d'elle.

CALME-TOI MA FILLE! CALME-TOI! TU TOI TE CONTRÔLER!


Elle baissa son arme et se recula jusqu'à Nayr. Elle lui prit la main et la serra fortement.

J'ai peur...


Elle se mit à haleter fortement et à respirer rapidement.

Mes jambes...

Elle resserra encore plus la main de Nayr.

Il fait... si... noir...


Ses genoux se fléchirent, elle lâcha la main de Nayr et s'écroula mollement sur le sol et elle entendit la voix de sa mère.

Repose-toi, ma fille.


Elle ne voyait plus rien, que du noir. Lentement, elle allait pouvoir reprendre ses forces, et lentement, le sang maudit allait commencé à se dissiper. Maintenant que le pacte était complété, Nayr pouvait voir les pensées de Souky et il pourrait voir qu'elle allait se rétablir, mis qu'elle allait avoir besoin de lui. De lui et de temps, c'est tout ce dont elle avait de besoin se remettre sur pied.

Souky devait se reposer et reprendre le contrôle sur elle pour mieux comprendre le monde qui lui paraissait nouveau qui l'entourait de toute part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 10 Jan - 9:37

Son papa était partit "travailler" de soir, comme il l'avait prévu la veille. Se soir, c'était Stephania qui s'occupait de la petite Saralya. Stephania était en fait, la marraine de la petite. Lya adorait sa marraine, elle avait toujours plein d'idée en tête de jeux à lui proposer. Elles avaient joué à cache-cache un bonne partie de la soirée, puis quand se fut l'heure du souper, Staphania inventa un jeu hors du commun qui plu énormément à la petite fille. Le jeu était de préparer une potion magique. ensemble, dans un grand chaudron, elles ont mis tout plein d'ingrédients que Stephania mentionnait à la petite. En fait, Saralya savait très bien qu'il ne s'agissait que d'une soupe, mais son imagination s'est quand même laissé transporté dans cette histoire de sorcières gentilles. Saralya mangea tout son bol de potage, et il fut temps d'aller au lit. Sephania alla la mener à son lit, mais elle oublia d'allumer la veilleuse de Saralya.

La petite Lya n'y porta pas trop attention, mais au bout d'un moment, sa peur prit le dessus, elle crut entendre des bruits bizarre, puis des cris d'enfants, et des paroles, elle enfouit sa tête dans ses couvertes et commença à trembler comme une feuille morte au sol en automne. Elle avait peur, mais elle n'osait pas enlever sa couverte de ses yeux pour aller voir Stephania pour se réconforter. Elle chanta la berceuse de sa maman, mais la chanson ne fit que lui rappeler qu'elle était partie et qu'elle s'ennuyait d'elle.

Elle prit son courage à deux mains et d'un coup, lança sa couverte au loin, prit sa doudou, le serra contre son coeur et descendit les marches en courant, tout ne pleurant, elle courut vers sa marraine.

Steeeeph!!

La petite Lya attendit que Stephania la regarde avant de continuer.

J'ai peur... il... il fait tout noir... et... et je veux... je veux ma maman...

De puis le départ de sa mère, les nuits n'avaient pas été faciles. En plus, se soir, papa n'était même pas là. Saralya pleurait à chaude larmes en tentant de se réconforter avec sa doudou préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Stephania
Modette & Walkyrie & Graph'« Au D'or »
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 22
JDR ou Discussion ? : les deux
Sur AQ depuis : 05/10/2008

Qui es-tu ?
.{ Âge: 16 ans
.{ Race: Walkyrie
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 10 Jan - 20:54

La walkyrie avait enfin couché la petite. Pas que celle-ci avait hâte mais le fait que tout se sois bien passé jusqu'a maintenant signifiait beaucoup.

Sans tarder elle invoqua son épée et fit un tour rapide de la maison, sortit dehors et fit une petite ronde. Elle s'assit sur le balcon devant la maison laissant la porte d'entré ouverte et laissa son esprit gambader. Stéphania était heureuse que Francis avait fait appelle a ses service, rien ne lui fessait plus plaisir que d'avoir comme mission, s'occuper de sa fieule.

Elle fut malheureusement vite tirée de ses rêveries, la petit courait bientôt dans les escalier a la recherche de bras pour être consoler. Un peu perturber Steph écouta se que la petite avait a dire, la pris dans ses bras et lui chuchota que tout allait être correct.

Puis tout d'un coup elle aperçue l'horloge derrière Saralya, son père était supposer être rentré de sa ronde depuis un bon moment. Et ses sens lui disaient que quelque chose de grave était sur le moment d'arriver. Elle recula un peu la jeune fille, essuya ses larmes et lui dit dans un murmure.

Tu aimerais aller voir ton père ? On pourrait aller faire un tour et lui faire une surprise.

Les yeux de la petit s'écartilla et en un mouvement elles étaient partit. Elles dirigeaient vers le parc, Saralya tenant la main de sa marraine qui elle regardait de chaque coté a tout moment. Rien ne pourrait arriver a sa fieule. Elles tournaient un coin de rue et a la vitesse de l'éclair retournaient d'ou elles venaient.

Coller contre un mur Stéphania écouta attentivement la conversation plus loin. Heureusement que la walkyrie était rapide, Saralya n'avait pas eu le temps d'apercevoir ceux plus loin, et eux non plus. Mais sa n'allait pas tarder. La jeune femme se tourna vers Saralya et lui murmura,

Reste a coté de moi d’accord ?

Mais à peine le coin tourné que Saralya accouru vers le groupe, une chance que Stéphania la tenait pour faire sure qu'elle soit hors de danger.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
i find hope in the darkest of days, and focus in the brightest.
i . d o . n o t . j u d g e . t h e . u n i v e r s e.
stephania.
a l i a s . F r a n c i s


Dernière édition par Stephania le Jeu 12 Jan - 7:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mer 11 Jan - 20:52

Eknera comprit rapidement ce que Nayr avait fait: il avait complété le pacte. Ça n'avait pas aidé à raisonner Souky, mais ça, il fallait s'y attendre. Une voix familière sortie de l'ombre:

-Beau travail Souky, tu as réussis à mettre ton mari et tes deux conquêtes dans la même pièce! Je crois que je vais te donner une médaille!

L'alter pur tourna les talons en foudroyant Ynn du regard. Il ne pouvait pas lui en vouloir d'être hargneuse envers Souky; de toute façon, elle ignorait que la nécromancienne perdait la tête. Eknera était énervé car Ynn avait dit «conquêtes» en parlant de lui et de Nayr. Non, elle ne savait pas que Francis et Souky étaient séparés, mais pourquoi l'avoir appelé une conquête? Jamais Eknera n'avait aimé la nécromancienne en retour.
Coup bas, Ynnej. Et c'est toi qui ose être jalouse de Souky.
Eknera n'était pas le seul offensé:

-Je ne sais pas qui tu es, mais tu ne t'approchera pas de ma fille. Tu m'entends? Ni de ma fille ni de celui que j'aime.

Celui que j'aime?
S'était-elle souvenu de Francis? Eknera refit face à Souky, mais c'était Nayr qu'elle désignait. L'alter pur retint un sourire malicieux. En voilà, une étrange tournure des événements.

Après avoir menacée Ynn, Souky tomba dans les pommes, reposant dans les bras de Nayr. Eknera croisa les bras, sachant qu'il n'y avait plus vraiment de danger. Il regarda Ynn du coin de l'oeil pour répondre à la question qu'elle lui avait posée, un peu plus tôt:

-N'est-ce pas évident? Souky avait un rendez-vous avec son mari et ses conquêtes. Je ne pouvais pas le manquer, étant l'un d'entre eux, non?

N'étant pas d'humeur à tout lui expliquer, Eknera ignora son amoureuse et s'approcha de Nayr. Il lui accorda un sourire avant de lui dire:

-Heureux, maintenant? Bien que folle, ta chère Souky a également développée des sentiments pour toi.

Des pas derrière l'alter l'interrompirent. Deux personnes s'approchaient. Il tourna la tête et s'immobilisa, les yeux sur l'enfant. Il se rappelait avoir déjà vu la femme à ses côtés, mais la fille était Saralya. Eknera se passa une main dans les cheveux en soupirant. Pourquoi fallait-il que sa fieule arrive toujours aux pires moments?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Jeu 12 Jan - 19:13

Saralya avait suivit Stephania, mais ce qu'elle vit dessiner dans l'ombre de la nuit la figea sur place. Elle vit son père. Il était là, c'est vrai. Mais il y avait aussi son parrain, Eknera et sa petite amie... mais se n'est pas ça qui la figea sur place. Sa mère... elle... elle était là... étendue... immobile... au sol... Saralya serra la main de Stephania dans la sienne. Elle aurait voulu pleurer, au lieu de ça, d'un coup, elle lâcha la main de sa marraine et courut en direction de sa mère. Elle se jeta à ses pieds. Ce n'est qu'à se moment qu'elle remarqua que l'homme tout près de sa mère n'était nul autre que Nayr. Saralya était maintenant au pied de sa mère, qui elle, restait immobile.

La petite regarda en direction de son père, mais avant même de se rendre à son regard, elle croisa l'anneau au sol. Et elle comprit. Elle se pencha au dessus de sa mère, espérant que celle-ci l'entendrait.

Maman... j't'en prit... Reviens à toi...

Le regard horrifié, la petite fille leva les yeux vers Nayr, puis vers chacune des personne présente, incluant son père.

QU'EST-CE QUE VOUS AVEZ FAIT À MA MAMAN?

Le regard baigné de larme et les joues trempées de larmes, elle confronta son père du regard.

TU M'AVAIS DIT QUE TU L'AIMAIS!


Saralya se pencha au dessus de sa mère et continua à sangloter.
Revenir en haut Aller en bas
Francis Thorn
|&&.`Chevalier Fulgur ;..
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 22
Sur AQ depuis : 17/01/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 24 ans
.{ Race: Chevalier Fulgur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Dim 15 Jan - 18:01

Je l'aime Lya, je l'aime.

Il s'approcha de sa fille et se mit à genou devant elle. Il avait la larme à l'oeil mais il détestait le montrer devant sa petite fille.

Mais elle n'est plus heureuse. Et il y a bien plus de chose dans cet histoire, que se que tes yeux d'enfant peuvent voir.

Francis prit sa petite main dans la sienne et tout doucement avec son pouce la caressa, un geste simple qui lui était toujours utile pour la rassurer.

Je ne te dis pas que tu es trop jeune ou que tu ne pourrait pas comprendre, tu es bien plus mature que n'importe qu'elle enfant de ton âge mais tu as encore toute ton enfance devant toi a vivre et je ne laisserais personne te la voler.

Il prit sa fille dans ses bras et se tourna vers Nayr.

Tu en es maintenant responsable, si il y a quoi que se soit... qui est en rapport avec Souky... contacte moi. Je dois m’occuper de ma fille.

Voyant les yeux inquiets de sa fille il lui chuchota,

Maman va bien aller, je te le promets mais nous on doit y aller.

Stéphania se rapprocha et la main sur l'épaule de Francis elle lui demanda,

Tu es sur de vouloir partir il n'y a pas quelque chose que tu préférerais régler avant ?

Le fulgur baisa les yeux et répliqua

Il n'y a plus rien a réglé
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Lun 16 Jan - 20:26

Eknera garda le silence lorsque Francis rassura sa fille. Il les observait distraitement; c'était plus fort que lui. Il n'avait jamais vu le fulgur s'adresser directement à Saralya. Francis fit alors face à Nayr pour lui dire:

-Tu en es maintenant responsable, si il y a quoi que se soit... qui est en rapport avec Souky... contacte moi. Je dois m’occuper de ma fille.

L'alter pur entrouvrit la bouche comme pour dire quelque chose, mais rien n'en sorti à part un souffle d'air silencieux. Il ignorait si le commentaire de Francis était bien ou mal. Il en avait fini avec Souky, mais Eknera trouvait ça étrange qu'il fasse autant confiance à Nayr alors qu'il ne le connaissait pratiquement pas.

-Tu es sur de vouloir partir il n'y a pas quelque chose que tu préférerais régler avant?demanda Stephania.

-Il n'y a plus rien a régler.

Eknera attrapa Francis par le bras alors qu'il s'éloignait. Stephania avait raison.

-Oh vraiment? fit-il, sarcastique.

Il attendit que le fulgur ne se retourne avant de poursuivre:

-Saralya est la seule personne que Souky veut. La Souky que nous connaissions n'existe plus. Celle-là ne peut faire de mal à personne... pour l'instant. Tu crois vraiment qu'en te sauvant avec Saralya va arranger les choses?

Eknera attendit la réponse de Francis ou la réaction de qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mer 25 Jan - 9:26

Réveille-toi, ma fille. Ouvre tes yeux, ta fille est là. Regarde autour de toi. Constate qu'il n'y a plus de danger. Souviens-toi...

Les paupière de Souky se mirent à bouger lentement, sans s'ouvrir. Elle entendait vaguement des voix, mais elle distinguait parfaitement la voix de Saralya. Lentement, elle ouvrit ses yeux et constata qu'elle était étendue au sol. Elle ne se souvenait plus du tout de ce qui venait de se passer. Elle regarda rapidement autour d'elle, sans trop bouger. Il y avait Nayr, Ynn, Eknera, Francis, Stephania et sa fille... Qu'est-ce que Saralya faisait ici? Souky se redressa lentement. Francis tentait d'amener sa fille, mais avant qu'elle ne rentre, elle voulait qu'elle sache, qu'elle sache ce qui se passait vraiment. Elle se leva et vit Saralya la regarder et se débattre pour descendre des bras de Francis. Souky courut maladroitement jusqu'à sa fille, se mit à genoux devant elle et l'enlaça avec tout son amour. Pendant qu'elle l'enlaçait, elle leva doucement les yeux vers Francis, mais les baissa aussitôt.

Elle s'éloigna doucement de sa fille et posa ses mains sur les épaules de celle-ci.

Rappelle-toi de ce que je vais te dire à ce moment présent, Lya. Je veux que tu t'en souvienne toute ta vie.


La petite hocha la tête.

Lya veut dire amour. Si tu porte ce nom, c'est parce que tu es née d'un amour qui à l'époque était parfait, c'est vrai, mais tu porte également ce nom pour que tu sache que peu importe ce qui arrivera à partir de maintenant, t as des gens qui t'aime autour de toi. Et l'amour, il n'y a rien de plus important que ça dans la vie. Tout ce qui compte, c'est de savoir qu'au moins une personne au monde t'aime. Toi, tu as des parents qui t'aime d'un amour inconditionnel.


À ces mots, elle leva les yeux vers Francis.

Tu as un parrain qui t'aime, et même une marraine.

À ses mots, elle regarda Eknera et Stephania.

Et rappelle-toi, rappelle-toi par dessus tout que ton plus grand terrain de jeu, c'est la vie. Et que tant et aussi longtemps que tu répandra ton sourire, ton bonheur et ton amour autour de toi, ce jeu sera le plus facile des jeux pour toi.


Souky, en larme, enlaça à nouveau sa fille. Elle se releva lentement et regarda Francis dans les yeux, puis, elle cru oublier ce qu'il était à ses yeux, elle n'avait qu'un souvenir en tête. Elle murmura, pour ne pas que la petite entende.

Je sais que vous êtes le père de ma fille. Vous ne lui ferez jamais de mal. Je voudrais vous demander pardon pour mon comportement étrange de tantôt. Il y a un souvenir, dans ma tête. Vous en faite parti. J'ignore s'il est vrai ou s'il est le fruit de mon imagination, mais ça n'a pas d'importance. Ce qui compte, c'est que ce souvenir soulage la peine de mon coeur et assèche les torrent qui englobe mes pensées.


À ces mots, elle déposa un baiser sur la joue de Francis.

Merci.


Elle recula et retourna près de Nayr.
Revenir en haut Aller en bas
Ryan Erell

avatar

Masculin Nombre de messages : 435
Age : 27
JDR ou Discussion ? : Les deux
Sur AQ depuis : 06/02/2009

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22
.{ Race: Humain/Alter
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Sam 28 Jan - 16:08

Il devait s'avouer qu'il était dépassé par les évènements. Maintenant, il se rapellait une des raisons pour lesquelles il avait quitté Étienne-Laurion: tout était trop compliqué. Sa main se faisait serrer par Souky, qui était bien évidemment en crise, et sa vision avait laissé place à des souvenirs qui n'étaient pas les siens. Il avait l'impression que Souky se refermait, laissait place à une autres...

Et bien entendu, Saralya arriva suite à l'évanouissement de Souky. Après tout ce qui s'était passé, Nayr n'avait pas pu -ou voulut- plasser un mot. Le silence était d'or et il n'avait jamais aimé parler lors de ''réunions''. Souky reprit conscience, après combien de temps, Nayr ne le savait pas, et s'adressa à sa fille. Puis, elle revint vers lui. De toutes les personnes du groupe, elle était revenue vers lui. L'alter jeta un regard désolé en direction de Francis, car tous ceux présents ici vivaient une situation assez...étrange. Un mal-aise s'était installé parmis eux et il semblait que nul ne pouvait placer un mot.

Nayr s'approcha de la jeune femme et lui chuchota:

Souky...je crois que tu dois te reposer, maintenant.

Sa voix était douce mais autoritaire. Il prit la main de la jeune femme dans la sienne et la serra afin de lui démontrer qu'il était là pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Sam 28 Jan - 16:53

Souky serra d'avantage la main de Nayr lorsqu'elle sentit celui-ci lui prendre la main. Elle était bien avec lui. Elle sentait que c'était le seule personne qui pouvait vraiment l'aider et qui ne la jugeait pas. Elle se sentait apprécier et elle sentait qu'elle pouvait respirer et vivre, sans craindre qu'il ne s'éloigne d'elle.

Souky soupira. Elle s'adressa à Nayr à travers ses pensées.

Comment réagirais-tu si je te disais que tu es en train de gagner notre petit pari?


Elle sourit, consciente qu'elle venait d'avouer qu'elle commençait à tomber amoureuse de l'alter, même si ce n'était pas totalement le cas, elle sentait que quelque chose encore plus puissant que le lien de sang qu'il avait créer les unissait, quelque chose que même la haine et le temps ne pourrais détruire...

Elle répondis à Nayr, pour que tous entende.

Tu as raison, je dois me reposer...

Elle leva les yeux au ciel et constata que le ciel devenait de plus en plus lumineux. Elle dit à Nayr, à travers ses pensées.

Ryan va s'éveiller dans moins d'une heure. Si je te propose de ne pas le forcer à revenir chez Miaka, toi, reviendras-tu demain soir?

Souky regarda l'alter droit dans les yeux. Elle savait qu'en gardant Ryan prisonnier, il ne l'apprécierait jamais, mais elle ne voulait pas perdre Nayr...

Je crois que je vais rentrer...

Elle regarda les gens présents à tour de rôle...

Je suis désolé pour tout... j'ai... je dois reprendre des forces...

Elle tourna les talons, toujours en tenant la main de Nayr, et elle la lâcha doucement, pour ce mettre en marche vers la maison de Miaka, espérant de tout coeur que celui-ci viendrait la rejoindre le soir venu...
Revenir en haut Aller en bas
Ryan Erell

avatar

Masculin Nombre de messages : 435
Age : 27
JDR ou Discussion ? : Les deux
Sur AQ depuis : 06/02/2009

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22
.{ Race: Humain/Alter
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 31 Jan - 16:57

Nayr se laissa entrainer par la belle jeune femme qui était en ce moment, bouleversée par les évènements. Ah, si au moin il avait été humain...si au moins il n'avait pas toujours cette haine qui grandissait en lui, le rendant cruel et sadique, il aurait aimer imaginer pouvoir vivre sa vie avec Souky. Mais le futur restait incertain. Cependant, il devait réfléchir a elle, a eux, dans le moment présent. Ce qui adviendrait plus tard, on s'en fichait bien pour le moment. Le couple s'écarta des autres et Souky semblait attendre que Nayr réponde à cette question, qui semblait tant lui tenir à coeur. L'alter plongea son regard bleu dans les yeux de la jeune femme et appuya son front contre le sien.

C'est un rendez-vous.

Il savait qu'il n'y avait qu'elle qui pouvait entendre ces pensées. Puis, il se retourna vers les autres et jeta un regard attristé vers Francis. Il savait que le soleil ne tarderait pas à ce lever, et à ce moment, Ryan reprendrait le contrôle du corps, non pas parce que Nayr était trop faible, mais bien qu'il devait lui laisser la place...s'il voulait que tout fonctionne comme prévut. Il n'était pas encore temps...mais bientôt, enfin, tout s'arrangerait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'arc en ciel de mes nuits...
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Nuit torride entre des glaçons [Crispin & Samuel]
» La nuit des étoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arielle Queen :: CORBEILLE :: 
Corbeille.
 :: Corbeille du JDR
-
Sauter vers: