AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Ven 28 Oct - 18:50

Souky et Francis s'étaient disputés il y avait déjà deux semaines. Souky avait du mal à passer au travers des jours et des nuits, ignorant pourquoi elle avait agit ainsi envers Francis et ignorant encore plus ce que pouvait ressentir sa fille à ce moment présent. Saralya était restée à la maison, avec son père. Souky venait de temps en temps la voir, la plupart du temps, Francis n'était pas là. En fait, les deux s'évitaient. Ce soir-là, Souky marchaient dans les rues à la recherche de quelque chose qu'elle pourrait faire. Elle espérait trouvé son ami, mais il semblait s'être volatilisé depuis qu'elle s'était chicanée avec Francis. Elle savait que ce n'était qu'une coïncidence. Elle mis sa main dans sa poche et en sortit son alliance. Elle s'arrêta de marcher, s'appuya sur la clôture du parc et regarda, sans émotion, sa bague. Elle regarda à l'intérieur et y lu le message que Francis y avait fait graver, mais étrangement, ce message ne lui fit rien. Elle ne sourit même pas. Elle resta impassible.

Bon dieu Eknera, mais où te caches-tu quand j'ai tant besoin d'un ami?

Souky referma sa main sur sa bague. Elle se mit à gémir et à pleurer doucement. Elle regrettait de s'être chicanée avec Francis, ça c'était certain, mais elle n'avait pas non plus revu Nayr... Elle ne savait plus quoi faire. La nuit ne faisait que commencer et pourtant, elle sentait qu'elle allait être encore plus longue que toutes les autres. Elle se remit à marcher. Elle allait se rendre à la maison de Miaka. Au moins, elle se sentait bien là-bas. Elle n'avait de compte à rendre à personne dans cette maison et elle était chez elle... Elle traversa le parc et arriva dans les petites ruelles qu'elle devait traversées avant d'aller dans le parc lorsqu'elle entendit des bruits de lame au loin.

Une bataille? Puis, elle sentit une chaleur monter en elle. Elle ne pouvait se l'expliquer, mais elle compris que c'était Nayr qu'elle entendait. Elle tourna les talons et au lieu de se diriger vers la forêt, elle courut en direction de Nayr. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle reconnu la personne avec qui Nayr se battait...

Eknera...

Souky n'avait pas la force de prendre la défense de qui que se soit, ni le coeur à le faire, ni même la tête à ça. Elle ne fit que dire, d'un ton à peine audible...

Je... je me... c'est finit...


Souky n'avait pas la force de s'expliquer d'avantage, mais à lire e regard de ses amis, elle comprit que tous les deux avaient compris ce qu'elle tentait de leur dire, alors qu'elle se remettait à pleurer de plus belle en courant se réfugier dans les bras d'Eknera.


Dernière édition par Souky Mitsu le Sam 7 Jan - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ryan Erell

avatar

Masculin Nombre de messages : 435
Age : 27
JDR ou Discussion ? : Les deux
Sur AQ depuis : 06/02/2009

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22
.{ Race: Humain/Alter
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Ven 28 Oct - 20:17

Depuis la rencontre de Nayr avec Eknera, ça avait toujours été la même rengaine: à chaque fois qu'ils se voyaient, les deux ne pouvaient s'empêcher d'empoigner leur épées fantômes et de commencer le combat.

C'était encore le cas ce soir, les lames des deux épées fantômes s'entrechoquaient avec fureur. Par contre, une certaine ambiance s'était imposée dans leur combat: il semblait que ni l'un, ni l'autre ne pouvait tuer l'autre. Nayr avait l'impression qu'il s'agissait d'une règle non définie qui s'était créée entre les deux ennemis. Eknera s'empêchait certainement de tuer Nayr à cause de Ryan tandis que l'autre ne voulait pas tuer l'ami de son amie, soit Souky.

Tandis que leur combat continuait, les deux jeunes hommes s'arrêtairent avec une étrange coordination. Il abaissèrent leurs lames et regardèrent dans la même direction en même temps: Souky était apparue. Décidemment, elle n'allait pas bien, ça se voyait immédiatement. Ses traits étaient impassibles, mais ses yeux semblaient remplis de larmes.

Souky? Mais qu'est-ce que tu fais là?

La sorcière s'adressa à Eknera, ce qui chicota légérement Nayr, mais il n'en fit pas de cas. Il était sincèrement inquiet avec Souky et il savait que ce n'était pas le moment de se prêter à des émotions enfantines.

Il fixa la jeune femme qui s'était réfugiée dans les bras de son ennemi. Les paroles qu'elle avait prononcé l'avaient surpris, le laissant bouche-bée. Finit? Elle ne pouvait parler que de Fancis. Nayr ressentit un léger (grand) malaise en imaginait que tout ceci était (en partie) de sa faute. En tout cas, ce soir, les deux hommes allaient mettre leur rivalité de côté afin de s'occuper de la personne qui les réunissait tous les deux: Souky. Elle n'avait pas seulement besoin d'Eknera ou de Nayr, mais bien des deux. Ça, il le savait, il le sentait.

L'alter fit un pas hésitant en direction du couple. Il s,approcha de la jeune femme qui se retourna vers lui. Délicatement, Nayr essuya les larmes qui roulaient sur les joues de son amie du revers de la main. Puis, il la prit dans ses bras et lui sussura:

Je suis désolé, Souky...

Il décida de lui transmettre le reste en pensée, sachant qu'elle allait les entendre:

Tu ne mérite pas ça. Ça me désole de te voir peinée...

Nayr désséra son étrainte et recula d'un pas, afin que Souky puisse faire ce que bon lui semble. Ce n'était pas le temps de s'imposer: ce qu'il lui avait dit, il le pensait réellement. Elle ne méritait pas de souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 1 Nov - 16:40

Lorsque Nayr la prit dans ses bras, Souky se laisse faire. Elle se sentait bien, avec lui, dans ses bras. Lorsque celui-ci se retira, elle voulu continuer à être dans ses bras, mais elle laissa l'alter se décoller.

Tu ne mérite pas ça. Ça me désole de te voir peinée...


Souky lui sourit, à travers ses larmes. Elle essuya rapidement ses larmes du revers de sa main. Elle se retourna pour regarder Eknera, mais revint à Nayr. Elle savait qu'Eknera allait se poser bien des questions et qu'il n'allait pas tout comprendre, mais Souky se rapprocha lentement de Nayr à nouveau et l'enlaça. Elle ne voulait plus se séparer de lui. Elle lui chuchota à l'oreille.

Je... je lui ai tout dit... J'ai... j'ai réaliser à quel point je tenais à toi et... et je ne sais plus où j'en sis dans ma tête, mais... mais je veux rester avec toi, d'accord?


Souky resserra son étreinte et sentit que l'alter en faisait autant. Alors il était d'accord avec ce qu'elle venait de lui dire? Elle se recula légèrement, tout en restant dans ses bras et elle lui sourit. Elle lui envoya une pensée.

Tu n'as pas idée à quel point je suis heureuse de te voir et d'être avec toi en ce moment, à mes yeux, il n'y a plus rien qui compte en ce moment...

Elle se rapprocha à nouveau de Nayr et coucha sa tête sur l'épaule de celui-ci. Elle ne bougea pas et resta ainsi un long moment. En fait, elle ne fit qu'attendre que Nayr réagisse.
Revenir en haut Aller en bas
Ryan Erell

avatar

Masculin Nombre de messages : 435
Age : 27
JDR ou Discussion ? : Les deux
Sur AQ depuis : 06/02/2009

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22
.{ Race: Humain/Alter
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Jeu 17 Nov - 20:16

Nayr ressera son étreinte autour de Souky tandis qu'elle lui dit qu'elle désirait rester près de lui. Il passa son nez dans ses cheveux afin d'humer son parfum. Puis, tandis qu'elle se détachait de lui dans l'attente d'une réponse, il répondit à sa question:

D'accord.

Ses mots étaient courts et clairs, mais ils signifiaient aussi qu'il acceptait que Souky reste à ses côtés. Après lui avoir transmit une pensée, la jeune femme se rapprocha et s,appuya la tête contre l'épaule de l'alter. Ce dernier se sentait plutôt mal-a-l'aise. Il ne savait pas quoi faire dans ce genre de situation, surtout qu'Eknera les observaient et riait probablement intérieurement de la situation dans laquelle Nayr se trouvait.

Malgré les rivalités qui avaient séparés les deux jeunes hommes, Nayr fit signe à Eknera de se rapprocher de Souky. Il savait bien que la jeune femme n'avait pas vraiment besoin de lui, mais d'un ami de longue date. Tandis que son ennemi s'approchait, lui-même s'éloignait afin de laisser les deux amis seuls.

Le jeune homme s'assit sous un arbre en attendant. Étrangement, il avait l'impression que la soirée finirait mal. Il fit taire ses sentiments en se disant que s'était l'inquiétude qu'il ressentait à l'égard de Souky qui le faisaient paranoier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Ven 18 Nov - 13:02

Souky regarda Nayr s'éloigner un peu et elle comprit son message. Elle se tourna vers Eknera, les yeux baignés de larmes. Elle se rapprocha lentement de son ami et d'une vois incertaine et faible, elle lui demanda, s'attendant à ce qu'il lui dise ce qu'il pensait vraiment.

Ek' depuis le tout début, que pense tu de mon histoire avec Francis? Je te demande d'être franc. En fait, je veux que tu me dise ce que tu pensais vraiment le jour de mon mariage, le jour que tu as appris ma grossesse... dis-moi... te doutais-tu que ça finirais ainsi? Que pensais-tu de moi et... que pensais tu de nous en fait? de lui et de moi, ensemble?


Souky se rendait bien compte que cela faisait beaucoup de questions dans une même phrase, mais elle voulais que son ami lui dise la vérité. Elle voulait qu'il lui dise si oui ou non il s'en était toujours douter que cette union ne durerait pas, elle voulait savoir s'il était d'accord avec elle et qu'elle était beaucoup trop jeune et bouleversée à l'époque pour prendre une décision aussi grande que de se mariée et de fonder une famille...

Souky resta à une distance d'environ un mètre de son ami, incertaine de comment il allait réagir, non pas à ses questions, mais à son rapprochement soudain vers Nayr...
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Jeu 24 Nov - 20:05

Eknera était resté immobile jusqu'à ce que les yeux de Nayr rencontre les siens. Il savait à quel point cet alter comptait pour Souky et était presque certain que ses sentiments allaient s'intensifier encore plus, comme c'était arrivé auparavant. Nayr lui jetait un regard qui signifiait qu'Eknera devrait parler à Souky. Il recula pour leur laisser de l'intimité. Eknera ne fit que fixer Souky en attendant de voir ce qu'elle avait à dire. Comme un chien de garde, il restait silencieux. Il n'aimait pas Nayr mais ne pouvait rien faire, sachant qu'il ne pouvait faire de mal à Souky et que ses sentiments pour elle étaient sans doute réels.

-Ek' depuis le tout début, que pense tu de mon histoire avec Francis? Je te demande d'être franc. En fait, je veux que tu me dise ce que tu pensais vraiment le jour de mon mariage, le jour que tu as appris ma grossesse... dis-moi... te doutais-tu que ça finirais ainsi? Que pensais-tu de moi et... que pensais tu de nous en fait? de lui et de moi, ensemble?

Toujours coi, Eknera n'avait toujours pas battu des paupières. Il ne fit que la regarder quelques secondes de plus avant de répondre d'un ton monocorde:

-J'ai répondu à cette question, il y a quatre ans. Tu étais jeune, et un mariage est une grande chose, spécialement lorsqu'il s'agit de celui d'une nécromancienne et d'un fulgur. Ce que je savais était que Saralya serait une protégée de plus pour moi.

Il désigna discrètement Nayr sans lâcher les yeux de Souky.

-Lui, pourtant, j'ignorais qu'il allait entrer dans le portrait. J'ignorais qu'il allait revenir à Étienne-Laurion pour agir en parfait idiot au lieu d'avouer ce qu'il était et voulait réellement. J'ignorais surtout qu'il irait jusqu'à s'en prendre à Ynn.

Eknera prit une pause. La nécromancienne en était-elle au courant?

-Je me demande si tu sais exactement ce que tu veux. Et si c'est Nayr que tu veux, je ne peux pas t'en empêcher. Je sais ce que tu penses de lui, mais je ne sais pas ce que Saralya pense de lui. Une autre chose dont je suis absolument certain: c'est lui qui va devoir me prouver qu'il est digne de confiance.

L'alter pur avait été ferme. Il a rapidement compris qu'il ne pouvait pas faire confiance à n'importe qui, même à ceux qu'il croyait sincères. Il releva ses yeux vers Nayr en attendant une réponse de Souky. Il s'était trompé à son sujet... il s'était trompé sur bien des faits, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Jeu 24 Nov - 20:50

Souky ne sut trop quoi répondre. Eknera savait ce qu'elle ressentait pour Nayr? Eh bien elle avait hâte qu'il lui dise, car elle-même ne savait plus où elle en était dans sa tête. Souky ne bougea pas. Elle secoua légèrement la tête. Bien que Saralya soit la personne la plus importante à ses yeux sur cette terre, ce n'était pas à elle de décider, voir même que Souky ne devait pas prendre ses décisions toujours en fonction d'elle, sinon, en fait, elle ne serait jamais revenue à Étienne-Laurion. Elle regarda son ami, puis, se tourna d'un coup vers Nayr. Bien qu'elle ne s'était jamais bien entendu avec Ynn, elle n'acceptait tout de même pas que des gens s'en prennent aux amours de ses amis. Comment Nayr avait-il pu faire une telle chose? D'un autre côté, elle pouvait facilement le comprendre. Nayr était un alter pur, il est donc contre les renégat, alors en fait, comment pouvait-elle vraiment savoir ce qu'elle éprouvait pour lui compte tenu que lui, n'oserait jamais rien avouer et encore moins être amoureux?

Souky secoua à nouveau la tête. elle se retourna vers Eknera. Puis, d'un ton de voix neutre, mais qui se voulait concilient et compréhensif, elle dit à son ami.

C'est un alter pur, t'attendais tu vraiment à autre chose de sa part?

Souky se retourna légèrement pour regarder Nayr et revint vers Eknera.

Je suis supposément celle qui n'a pas le tour avec les alter, et pourtant, je comprend très bien son geste. Les renégats sont les ennemis des alters. Même s'il refuse de faire parti de ton clan, n'est-il pas un alter à la base des choses? N'est-il pas normal qu'un alter pur veulent détruire l'ordre des renégat, et quel meilleur moyen que de s'en prendre à leur chef?


Souky soupira. elle savait que son ami prendrait mal cette remarque, mais elle revint sur la question qu'elle lui avait posé.

Alors tu t'attendais à ce que cette journée fatidique arrive? Tu la voyait venir dès le début, cette journée où je réaliserais enfin l'erreur que j'ai fait en me mariant si jeune?

Souky baissa les yeux, elle regrettait déjà ce qu'elle venait de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Jeu 24 Nov - 21:19

-C'est un alter pur, t'attendais tu vraiment à autre chose de sa part?

Eknera lui adressa un sourire sarcastique. Il était vrai qu'un alter pur était sensé détester les alters rénégats, mais dans le cas de Nayr, il sut en suite que la Dirigeante des alters rénégats était en fait Ynn. Souky parlait des alters purs comme s'ils étaient tous pareil... Ce qu'ils n'étaient certainement pas.

-Alors tu t'attendais à ce que cette journée fatidique arrive? Tu la voyais venir dès le début, cette journée où je réaliserais enfin l'erreur que j'ai fait en me mariant si jeune?

L'alter revint à Souky et fit non de la tête.

-Je croyais que tu savais ce que tu voulais, dit-il en pesant sur ses mots. Tu n'es jamais certaine de ce que tu veux, Souky, et ça, tu ne peux pas le nier. Comment puis-je croire que cette fois, c'est différent?

Souky pouvait se fâcher contre lui, pleurer, courir dans les bras de Nayr et jurer qu'elle ne voulait plus le voir, Eknera ne changerait pas son opinion. Il avait vécu des trahisons et des jeux de fous qui auraient pu lui couter la vie trop de fois, mais cette fois, c'était terminée. Eknera n'était peut-être pas un alter pur comme les autres, mais s'assumait en tant que démon. Si Souky disait qu'il n'avait pas de coeur, il comprendrait qu'en un sens: c'était la vérité. Mais il était capable d'aimer et avait une tête sur les épaules.

-Crois-moi, Souky, je n'ai jamais su ce qui te passais par la tête et sans doute que je ne le saurai jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Ven 25 Nov - 7:37

Souky savait que son ami ne voulait pas nécessairement la blessée par ses paroles, alors elle l'écouta et hocha doucement la tête. Eknera avait raison. Elle n'avait jamais vraiment su ce qu'elle voulait réellement. Elle sortit son alliance de sa poche et la montra à Eknera.

Il y a une partie de ma pierre de destin qui y est incrustée. Tu te rappelle la vive lumière qui s'y est échappé à mon mariage? Eh bien ça signifiait que j'avais fait un bon choix... Sauf qu'aujourd'hui, elle ne brille plus pour Francis...

Elle tourna légèrement la tête vers Nayr pour qu'Eknera comprenne qu'elle brillait seulement quand elle était avec Nayr. Elle soupira.

Je ne peux pas te garantir qu'aujourd'hui c'est différent, mais je peux te garantir que je n'ai jamais été aussi heureuse. Laisse-moi le temps. Le temps de remettre mes idées en place e le jour où j'aurai fait du ménage dans ma tête, tu le saura...

Souky sourit à son ami.

Tu veux savoir ce qui se passe dans ma tête? Ce ne serait pas une bonne idée... Des visions, des disputes, des morts, des baisers, des enfants, des espoirs, des désappointement... Eknera, crois-moi, personne ne veut être dans ma tête...


Souky massa lentement sa main, sur laquelle il y avait sa cicatrice, dans le but de compléter le pacte, mais il n'avait pas encore été complété.... elle pensa tout bas, pour elle-même, sachant qu'aucun de ses deux amis n'entendrais...

Mais si je ne veux pas que personne soit dans ma tête, pourquoi est-ce que je veux à tout prix compléter ce pacte? Peut-être que mes sentiments envers lui sont plus fort que je ne l'aurais cru, même voulu...

Souky se retourna vivement. au même moment où elle avait pensée ces quelques mots, elle l'avait sentit tout près d'elle. Il était là, au bout de la rue. Avait-il tout entendu? Souky ne s'en voulu pas vraiment, peut-être que oui... Elle n'en savait rien. Elle se retourna vers Eknera et Nayr, le regard gorgé de larmes. Pourquoi était-il ici?
Revenir en haut Aller en bas
Francis Thorn
|&&.`Chevalier Fulgur ;..
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 22
Sur AQ depuis : 17/01/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 24 ans
.{ Race: Chevalier Fulgur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 6 Déc - 19:28

Tout était parfait cette soirée là, en fait... pas vraiment, rien n'était parfait. Donc cette soirée était parfaite dans son imparfait. La plupart des choses allais mal, mais cette nuit était une de celle ou on se sent bien, de pouvoir se parler et réfléchir, tuer quelque bêtes et respirer, comme avant.

Il était a sa deuxième sortit depuis que Souky était partit, il avait passé tout le temps qu'il pouvait avec sa fille. Mais il devait quand même faire sa part de temps en temps et elle était en sécurité. Il fit le tour du parc, pris le chemin pour mener au centre-ville sortit dans les rues du quartier, vérifia les petits magasins du coin, alla vérifier les abords de la forêt et tomba sur elle.

Elle était là, et elle savait pour lui. Il pensa partit de l'autre coté mais il aperçue... Nayr. Il ne l'avait jamais croisé mais avait bien assez entendu de lui dans le passé pour savoir que c'était lui.

Il fit noir, se champ de vision se rapetissa et sa cible comprit qu'après se qu'il venait de se passé. Son marteau était partit tout seule. Il avait vue le visage de Souky mais n'était pas sur de son expression, colère? Déception? Surprise?

Il avait frappé son dos sans vouloir l'attendre gravement, mais assez pour qu'il tomba par en avant.

Francis n'avait rien de violent en dehors de son travail, la preuve, Eknera était toujours vivant. Mais se type lui fessait perdre la tête, se n'était pas normal. Puis sentant que quelque le brassait il réalisait que Souky lui parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 6 Déc - 20:10

Le regard de Souky était resté figé sur Francis. Puis, elle sentis une douleur dans son dos et en se tournant vers Nayr, elle vit les marteaux de Francis près de l'alter. Elle n'avait pas besoin d'un dessin. Elle regarda froidement Francis. Elle souffrait, mais elle n'en laissa rien paraitre. Elle savait qu'il n'y avait qu'Eknera et Nayr qui étaient conscient qu'elle ressentait la même douleur que Nayr, mais elle s'en fichait. Elle murmura.

Acios Locas...

Elle se téléporta tout près de Francis et le regarda d'un regard sévère et lui dit d'un ton qui se voulait dur et sans riposte.

Comment oses-tu t'attaquer à mes amis? Comment oses-tu t'en prendre aux gens qui compte pour moi? Je devrais peut-être douter de mon chois de t'avoir laisser Saralya...


Souky se tut un instant, mais continua aussitôt.

Tu la laisse seule à la maison? Sans protection aucune? tu devrais avoir honte!

Souky tourna les talons et courut vers Nayr. Elle savait qu'il avait mal. Elle le sentait autant que lui. Elle posa une main dans le dos de l'alter pour guérir rapidement sa blessure. Tout en guérissant sa blessure, elle dit à celui-ci.

Ne fait rien de stupide, Nayr... Je t'en pris...

Elle savait que peut importe ce qu'elle allait dire, l'alter allait vouloir la peau de Fracnis pour ce qu'il venait de faire, mais Souky n'avait pas l'intention de voir des gens qu'elle aimait entrer en guerre à cause d'elle... Souky regarda à nouveau vers Francis. Elle l'avait blessée, encore. Elle le savait et elle se demandait bien comment il allait réagir à son attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Francis Thorn
|&&.`Chevalier Fulgur ;..
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 22
Sur AQ depuis : 17/01/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 24 ans
.{ Race: Chevalier Fulgur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 6 Déc - 20:28

Comment oses-tu t'attaquer à mes amis? Comment oses-tu t'en prendre aux gens qui comptent pour moi? Je devrais peut-être douter de mon choix de t'avoir laissé Saralya...

Tu me reproche à MOI de m'en prendre à eux, après tout ce que tu leur as fait subir ?

Il se surprit à prononcer ses mots et à ne pas les regretter. Il avait changé, il n'était plus le même

Tu la laisse seule à la maison? Sans protection aucune? tu devrais avoir honte!

Honte ? Tu parle un peu vite... Elle est chez Steph, Stéphania Johnson. Tu dois t'en rappeler? Si tu serais un peu plus souvent à la maison tu aurais appris que ta fille a maintenant une walkyrie comme protectrice.

Francis ne se retenu pas de rouler les yeux quand Souky guérit la blessure de l'alter. Un autre alter qu'il ne pourrait pas tuer, un autre alter qui avait touché le cœur de Souky. Francis n'était peut-être effectivement la race ou le genre à laquelle Souky s'intéressait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 6 Déc - 20:50

Souky avait clairement perçut la pensée de Francis et elle plissa les yeux. Elle n'en revenait pas. Il ne lui faisait donc vraiment pas confiance? Souky en avait mare. Elle regarda en direction d'Eknera, puis de Nayr, aucun des deux n'avait fait de geste, alors elle se remit à parler à Francis d'un ton dur et provocateur.

Bien sur que je soigne mes amis Francis! Mais pour ce qui est de Nayr, c'est surtout parce que je savais à quel point il avait mal.

Elle regarda Francis avec un regard de défit et lui dit.

C'est bien étrange de ta part d'avoir ramener ton ex petite amie sur le tapis. Bien sur que je me rappelle d'elle. Elle rôdait autour de la maison, en campagne, su le bord de l'eau! Je me doutait bien que c'était une question de temps avec que tu la laisse revenir dans ta vie!

Souky avait été claire et directe, mais elle s'en fichait, elle continus, toujours sur le même ton provocateur et son regard de défit.

Mais si tu veux vraiment tout savoir la vérité de sur moi et Nayr, tu n'a qu'à le demander... je te montrerai tous nos bons moments.

Souky savait qu'elle s'avançait dans un terrain dangereux, mais d'un autre coté, elle n'avait jamais vu Francis fâché, alors de quoi pouvait-elle vraiment avoir peur? Et Francis avait-il compris ce qu'elle avait voulu dire plus tôt lorsqu'elle avait dit que pour Nayr, elle savait qu'elle douleur il ressentait?
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 6 Déc - 21:34

Eknera avait très bien comprit le fait qu'il ne voulait pas vivre dans la tête de Souky, et surtout lorsque Francis fit son apparition. Une entrée assez remarqué: il a renvoyé Nayr au sol avec l'un de ses mjölnirs. L'alter était surpris: c'était la première fois qu'il voyait le fulgur faire du mal à quelqu'un. Comme il l'avait imaginé, il avait piqué Souky au vif:

-Comment oses-tu t'attaquer à mes amis? Comment oses-tu t'en prendre aux gens qui comptent pour moi? Je devrais peut-être douter de mon choix de t'avoir laissé Saralya...

Le Dirigeant des alters secoua lentement la tête en soupirant. Il n'avait pas vraiment envie d'entendre la suite. Il était étonné par la réponse de Francis: il prenait la défense des amis de Souky... Eknera gardait son regard fixé sur le fulgur; ce n'était pas le même homme qu'il avait croisé dans les rues, quelques semaines plus tôt. Il se passa une main dans les cheveux pour repousser certaines mèches, mais elles revinrent balayer son visage, assombrissant ses yeux. Il ne pouvait rien dire; Souky et Francis s'engueulaient.

-Mais si tu veux vraiment tout savoir la vérité de sur moi et Nayr, tu n'a qu'à le demander... je te montrerai tous nos bons moments.

Eknera dévisagea Souky. Était-ce vraiment provoquer Francis qu'elle voulait? Si oui, l'alter voyait dans le regard de ce dernier qu'elle était sur le bon chemin. A la vitesse de l'éclair, il était maintenant à côté de Francis. Il saisit son poignet en voyant qu'il était toujours armé de son marteau et l'abaissa fermement.

-Doucement, dit-il. Quoi que tu fasses à Nayr, Souky le ressent aussi. Et c'est pareil pour l'inverse.

Non, Francis n'en était pas au courant, et Eknera le savait. Celui-ci avait les yeux sur Nayr alors qu'il reculait pour s'éloigner du fulgur. Il lui jetait un regard qui signifiait:
Drôle de manière de prouver ton affection envers Souky... Un pact comme celui-là pourrait lui être fatal, tu y as pensé?
L'alter l'avait aussi songé pour que Souky puisse l'entendre.

Eknera tira son épée fantôme pour la première fois depuis le début de la soirée. Il espérait ne pas avoir à s'en servir, mais en voyant les gens rassemblés autour de lui, il comprenait que la nuit n'allait pas se dérouler dans le calme. Et pour sa part, Eknera était malprit. Souky était sa protégée, mais elle aimait un homme en qui le Dirigeant n'avait aucunement confiance. Francis avait raison, mais encore une fois, lui et l'alter n'avaient pas une bonne relation. Prendre un côté pour Eknera risquait d'être difficile... Il commença alors par se tourner vers Souky. Il ne pouvait déchiffrer le regard qu'elle lui jetait, mais il était clair que ce n'était rien de positif. Bien qu'il resta silencieux, elle devait comprendre le message dans ses yeux. Souky avait dit à Nayr de ne rien faire de stupide... mais ce qu'elle faisait était tout sauf intelligent.
Revenir en haut Aller en bas
Francis Thorn
|&&.`Chevalier Fulgur ;..
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 22
Sur AQ depuis : 17/01/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 24 ans
.{ Race: Chevalier Fulgur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mer 7 Déc - 6:44

Son rire partit tout seul,

Oui c'est mon ex, mais dans les circonstances actuelle elle est rentrer dans ma vie pour tout autre que l'amour. Tu crois vraiment que j'aurais osé aller voir d'autre fille ?

Mais si tu veux vraiment tout savoir la vérité de sur moi et Nayr, tu n'a qu'à le demander... je te montrerai tous nos bons moments.

Son regard se posa sur l'alter en retrait. Il se préparait a... Mais une main abaissa son arm, il fut surpris, il n'avait presque pas remarqué Eknera.

-Doucement, dit-il. Quoi que tu fasses à Nayr, Souky le ressent aussi. Et c'est pareil pour l'inverse.

Les yeux du fulgur s'agrandis.

Drôle de manière de prouver ton affection envers Souky...

Mmh , je comprend, mais qu'est-ce que tu ferais bien a ma place? J'ai été l'homme gentil qui ne la retenait pas à la maison et elle n'est toujours pas revenue. Vous vous attendiez a ce que cette expérience allait faire de moi un meilleur homme? C'est fait de moi un meilleur père...

Il se tourna vers Souky pour s'adresser a elle,

J'ai été celui qui te comprenais, qui te connaissait et qui t'acceptait. Je t'ai aimer, je t'aime encore mais je réalise qu'au fil du temps se sentiment n'a jamais été complètement réciproque. Il y avait toujours quelqu'un d'autre.

Il fit la navette d’Eknera et Nayr puis poussa un soupire, il c’était calmer et son ton n’avait rien de provoquant.

Tu ne m'as jamais complètement aimé, jamais. Alors pourquoi est-ce que sa changerais?

Dans son regard il était clair que le fulgur n’avait rien fait du début par colère, mais par peur. Peur de la perdre encore. Seule Souky la connaissait assez pour le remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mer 7 Déc - 9:59

Souky se figea sur place. Non seulement son ami venait de prendre la coté de Francis, quoi que ça ne lui dérangeait pas, mais Francis l’accusait que leur amour n'avait jamais été réciproque. Son coeur s'arrêta net. C'était maintenant ou jamais. Elle devait faire un choix. Ses yeux se remplirent de larmes, mais elle ne laissa rien voir, elle ferma les yeux doucement et les rouvrit. Son regard était rougit par la colère et la tristesse. Elle rageait à l'intérieur d'elle. Elle savait que Francis avait dit de qu'il avait sur le coeur et qu'il n'était pas réellement en colère. Elle ressentait sa peur, mais rien à faire, elle aussi, elle en avait gros sur le coeur maintenant qu'il l'accusait de ne pas l'avoir aimé comme il se doit.

Quelqu'un d'autre tu dis? Tu as bien raison. Il y avait Saralya. Francis, je n'ai jamais aimé quelqu'un comme...

Elle hésitait à utiliser le présent ou le passé, certes, elle l'aimait peut-être encore, mais pas autant qu'avant...

Comme je t'ai aimé. Je n'en reviens pas que tu puisse douter de l'amour que je portais pour toi.


Souky soupira longuement.

Jamais je n'aurais voulu marier et encore moins avoir un enfant avec quelqu'un que je n'aimais pas! Francis, comment peux-tu douter de l'amour que je te portais?

Suoky connaissait un peu trop bien la réponse... Elle était partie en disant qu'elle regrettait leur mariage... Mais ça, c'était maintenant, elle n'avait rien regretté avant... Elle était toute confuse...

Nayr ne t'as rien volé, Francis, je suis partit par moi-même... Et il n'est...


Elle regarda vers Nayr, puis se retourna vers Francis.

Il n'est qu'un ami. Un ami qui avait besoin d'aide. Voilà tout. Et comme tous mes amis, t'incluant la dedans, Francis, je donnerais ma vie pour le protéger...


Souky offrit un petit sourire malicieux en coin à Francis. Quelque chose l’intriguait énormément...

Et je suppose que si tu es devenu un si bon père, tu es au courant de la fugue de ta fille, ainsi que de l'existence de ses amis kobolds?


Un souvenir lui revint en tête...

Et ds-moi, tu ne lui aurait pas parlé de l'Helheim et du Walhala? Je croyais qu'on c'était entendu pour dire qu'elle ne devait pas savoir ce qui pouvait arriver après la mort ... Non? Tu as décider d'aller contre notre décision à nous deux? Tu a encore voulu faire à ta tête?


Souky se tut, elle sentit le regard lourd d'Eknera posé sur elle et elle comprit qu'elle en disait trop et qu'elle allait beaucoup trop loin...
Revenir en haut Aller en bas
Francis Thorn
|&&.`Chevalier Fulgur ;..
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 22
Sur AQ depuis : 17/01/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 24 ans
.{ Race: Chevalier Fulgur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mer 7 Déc - 17:45

J'ai douté Souky, depuis le jour ou tu m'as avoué avoir des sentiments pour Eknera. Et voila qu'aujourd'hui j'y fais encore face. Il n'y a aucune autre fille que Saralya et toi que je remarque maintenant. Mais tu ne peux pas le cacher que toi si. Tu as beau me regarder, me voir ou me remarquer, je ne suis pas seul. Ton cœur ne c'est pas arrêter, malgré la prédiction de la pierre du destin...

Il eu comme un coup a la poitrine, il avait mal maintenant, il ne pouvait plus le cacher. Il avait beaucoup de difficulté d'avouer tout cela devant Eknera et Nayr. Mais heureusement il avait réussis a garder un visage serein. Malgré les tremolos dans sa voix.

Et oui je suis au courant de se que vit ma fille, elle m'en a parlé quelque fois. Elle se réveille encore la nuit en peur parce qu'il y a de ces kobolds dans ses rêves.

Puis affichant un air de déception,

Mais non je ne lui ai pas parlé de se qu'il y a après la mort. Je lui ai seulement dit que Stephania venait d'un endroit magnifique, pur et magique comme elle.

L'image des yeux de sa fille pendant qu'elle manipule l'eau lui revenu en tête. Ses yeux pétillant et fière auquel son père répondait par un sourire. Cet expression qui lui rappelait sa mère.

Francis recula un peu puis soupira,

Sois heureuse Souky, c'est tout se que je demande. Je ne t'embête plus.

Encore une fois il fut surpris mais l'image du sourire de Souky l'avait complètement calmé. Quand était la dernière fois qu'il l'avait vue. Il était clair qu'elle se sentait mieux en présence de l'alter. Mais il n'allait plus le blesser, pas seulement parce qu'il attaquait indirectement Souky physiquement, mais aussi parce que psychologiquement Souky avait mal et la chance de voir son sourire s'éloignait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mer 7 Déc - 19:32

Le sourire que Souky avait commencé à s'afficher s'effaça complètement. Elle sentait que Francis lui filait entre les doigts. Il avait changé, tout comme elle. Il avait réfléchit, mais pas elle. Depuis son départ, elle n'avait pas cessée d'être hantée par des cauchemars. Trop souvent, elle s'était réveiller en pleurant ou en criant. Cette dernière phrase lui rappelait trop ses atroces nuits passées...

Tu... tu ne m'embête pas...

Les yeux de Souky se gorgèrent de larmes.

Sais-tu au moins par quoi j'ai dû passer et par quoi je passe continuellement depuis que j'ai retrouvé mes pouvoirs? Sais-tu seulement ce que ça fait que d'être habité par un entité diabolique... ?

Les larmes de Souky disparurent d'un coup et laissèrent place à un regard vif, de la couleur du sang.

Cet instinct de vengeance, ce désir de vengeance... Le désir de vouloir la surpassée, de vouloir être plus forte qu'elle...

Elle se tourna vers Nayr, puis reporta son attention vers Francis et Eknera.

Le désir de vouloir réussir là ou elle a échoué...

Seuls ceux qui connaissaient vraiment Souky pouvaient comprendre qu'elle parlait de Miaka....

Tu... tu ne m'embête pas... tu... tu te bats pour moi... et... et j'ai bien hâte de voir à quel point tu es prêt à te battre pour me reconquérir...

Souky se calma, ses yeux redevinrent vert émeraude et elle sourit à Francis. En même temps, elle laissa glisser lentement ses poignard, qui étaient attachés à ses poignets, dans ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Dim 11 Déc - 21:21

-Mmh, je comprend, mais qu'est-ce que tu ferais bien a ma place? J'ai été l'homme gentil qui ne la retenait pas à la maison et elle n'est toujours pas revenue. Vous vous attendiez a ce que cette expérience allait faire de moi un meilleur homme? C'est fait de moi un meilleur père...

Eknera ne répondit rien lorsque Francis s'adressa à lui et resta à l'écart lorsque ce dernier et Souky se remirent à argumenter. Il n'aimait pas le fait qu'il était l'un des sujets de la dispute, mais savait qu'il ne pouvait pas y échapper. Cependant, l'idée que Souky était un jour amoureuse de lui semblait si loin dans ses souvenirs. C'était la première chose, hormis la rivalité alters-fulgurs, qui avait éloigné Francis et Eknera. Ne portant que très peu d'attention à la conversation, l'alter pur gardait son regard fixé sur Nayr. Ce dernier ne savait pas vraiment quoi dire, mais très peu de la mésentente entre Souky et Francis le concernait alors que ce devrait plutôt être le contraire.

-Sais-tu au moins par quoi j'ai dû passer et par quoi je passe continuellement depuis que j'ai retrouvé mes pouvoirs? Sais-tu seulement ce que ça fait que d'être habité par un entité diabolique... ? (...) Le désir de vouloir réussir là ou elle a échoué... (...) et j'ai bien hâte de voir à quel point tu es prêt à te battre pour me reconquérir...

Le visage d'Eknera s'assombrit. Quelle idiote cette Souky faisait... Mais c'était justement une réaction négative de la part de Francis qu'elle attendait. Eknera le comprit dès que la nécromancienne le visa avec ce regard assassin, ce regard qui était assorti au sien: rouge sang et sombre. Il secoua la tête dans sa direction, mais n'allait pas rester planté là et la regarder agir en reine. Les yeux de Souky redevinrent verts et elle afficha un sourire à Francis, mais elle était maintenant armée de ses poignards. Aussitôt, Eknera la saisit par les épaules et la plaqua violemment au mur d'un établissement à côté. Ses yeux flamboyaient de colère. Il ne tourna que son torse pour faire face à Francis et à Nayr, pointant son épée dans leur direction. Son message était clair: que personne ne bouge.

-Restez où vous êtes. ordonna-t-il d'une voix mortellement glaciale. Je briserai le bras du premier qui fait un pas.

Son attention fut reporté sur Souky qui n'avait pas bougée. Utilisant le même ton, il s'adressa à elle:

Je te donne le choix, soit tu t'occupe d'elle et tu lui apprend comment survivre dans ce monde de fou, soit c'est moi qui m'en occupe et je la tue sur le champ, devant tous ses gens...» C'est exactement ce que m'a dit Miaka lorsqu'elle m'a chargée de te protéger.

Il prit une pause, refusant de relâcher la nécromancienne.

-Pendant près de cinq ans, j'étais ton protecteur, Souky... mais cette histoire est terminée, tu m'entends? Tu es jalouse d'une femme qui a plus détruit de vies qu'accomplir des choses avec la sienne, et tu repousses ceux qui ne veulent que ton bien. Moi, tes amis, ta famille... Je n'ai vécu que mensonges, traitrises et danger avec toi, et comme je peux voir, ça ne va pas changer. Alors vas-y: détruit ce qui te reste de plus cher à ta vie, mais assure-toi que tu m'auras au travers de ton chemin. Tu es en train de devenir comme elle... Et je te jure que je n'hésiterai pas à te tuer si tu te transformais en une démone aussi sadique qu'elle. Je te le garanti.

Eknera avait été chargé de lui apprendre à vivre dans ce monde de fou... mais c'était elle qui faisait du monde que l'alter connaissait une folie totale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Lun 12 Déc - 15:55

Souky sentit la rage s'emparer d'elle, mais elle devait contrôler cette rage et elle le savait. Même Nayr ignorait qu'elle effet le sang de Miaka faisait réellement sur elle. Elle sourit à Eknera. Ainsi il voulait démissionner de son poste de protecteur, très bien. Souky le poussa fortement à l'aide de son bras, forçant ainsi l'alter à se relever. Elle le regarda avec des poignards dans les yeux.

Je n'ai jamais demander à avoir un protecteur. JAMAIS!


Les yeux de Souky redevinrent rouge sang. La rage avait prit le dessus. Un rire dément s'échappa de ses lèvres.

Tu aurais dû la laisser me tuer cette journée là, tu n'aurais pas été condamné à rester avec moi.


Souky se releva, toujours en regardant l'alter. Elle prit son poignard porte bonheur dans sa main et d'un con sec, sans même laisser le temps à qui que se soit de réagir, s'entailla le poignet opposé.

Acios Locas.


Elle disparut et réapparut devant Eknera. Aussitôt réapparut, elle colla son poignet ensanglanté sur les lèvres de l'alter. Elle le prit par le col, l'approcha violemment d'elle et susurra à son oreille :

Bienvenu dans ma tête.


Elle recula et posa son doigt sur les lèvres de l'alter, aussitôt, celui-ci fut propulser dans un tourbillon infini. Il ne voyait qu'une spirale autour de lui et entendait des voix hurlante partout autour de lui.

- Tue-les tous.
- Tu as soif de pouvoirs.
- Tu n'as pas d'amis.
- Tu dois te venger.
- Oublie-les tous.
- Tu n'as pas de famille.
- Personne ne t'aime.
- Tu ne mérita pas de vivre.
- Du sang, tu veux voir du sang.
- Extermine-les.
- Ils doivent disparaître.
- Personne ne te mérite.
- Tu n'es personne.

Ces voix n'était nulle autre que les voix de tous ceux qu'elle croyait aimé et tous ceux qu'elle croyait qui l'aimait. Même sa fille lui parlait, même Eknera, même Francis, Tout le monde !

- Disparaît.
- Va-t-en.
- Meurt.
- Tu na jamais été la bienvenue ici.
- Pars et ne reviens jamais.
- Elle aurait du vivre, et toi mourir.
- Tu ne mérite pas de vivre.

Par dessus ces voix, on pouvait distinguer le cri strident de Souky.

- NOOOOOOOOOOOOOOOON


Qui continuait sans s'arrêter, pour tenter de clamer ses voix, pour tenter de faire taire l'orage qui s’abattait sur ses pensées.


Souky détacha son doigt des lèvres d'Eknera et aussi vite qu'il était entré dans sa tête, il en sortit.

Je n'ai pas besoin de protecteur, car personne ne peut me protéger contre moi-même. Ce que j'ai de besoin, c'est d'un ami. Et jamais, ce sentiment que j'éprouvais pour toi a été réciproque, alors tu as raison, il y a des choses qui ne changeront jamais dan ce monde.

Elle s'approcha à nouveau de l'alter et lui susurra à l'oreille :

Ce jour là, tu aurait du me tuer, parce que je préférerait être morte plutôt que de devoir vivre cette torture interminable...

Elle relâcha violemment l'alter, l'envoyant valser un peu plus loin. Elle soupira. À voix basse, comme pour contrôler la tempête intérieur, elle rajouta à l'intention des tours personnes qui se trouvaient avec elle.

Elle veut se venger. Vous vous rappelez de sa mort à l'école? La première fois qu'elle est morte... Le sort que je lui infligeait... c'est celui que son sang m'inflige depuis que... depuis que j'ai goûté à son sang... mais personne... personne ne s'est aperçut que je sombrait chaque jour un peu plus dans la folie. Personne ne s'en ai rendu compte, personne n'a voulu m'aider... personne n'a voulu m'aider parce que personne ne me connait assez et personne ne m'aime assez pour remarquer les changements immense en moi...


Souky disparut. Elle ne fit que se rendre invisible. Elle s'effondra à genoux et sombra en larme. Elle hurla aux étoiles de l'avoir ainsi condamnée, puis elle chuchota, sachant de sa voix se perdrait dans le vent, et ainsi personne ne saurait qu'elle se trouve en fait, au centre de leur presque cercle...

Si je lutte pour ma raison, ce n'est que pour ma fille. Parce que c'est la seule qui m'aime d,un amour inconditionnel et c'est la seule qui ne m'attaque pas sans cesse...


Et elle continua à verser des larmes, toujours invisible aux yeux des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 13 Déc - 20:14

En se relevant tranquillement, Eknera ne put s'empêcher d'afficher un sourire malicieux, tout sauf sincère. Il revoyait les images que Souky lui avait montré, mais savait que c'était entièrement son imagination. Il essuya le sang sur sa bouche, tentant de se débarrasser du goût métallique. Ses yeux s'étaient assombris, semblants maintenant plus marron que rouge, gardant tout de même leur éclat écarlate qui exprimait toute sa colère. En entendant ce que Souky lui crachait au visage, il devait faire un grand effort pour rester coi. Souky pleurait, mais il ne ressentait aucune pitié. La douleur de cette nécromancienne ne l'atteignait plus. En faisant un tour d'horizon, l'alter réalisa qu'il était probablement le seul.

Lorsque Souky disparut, Eknera comprit qu'elle n'était qu'invisible lorsqu'il entendait sa voix et que Francis et Nayr l'entendaient aussi.

-...personne ne s'est aperçut que je sombrait chaque jour un peu plus dans la folie. Personne ne s'en ai rendu compte, personne n'a voulu m'aider... personne n'a voulu m'aider parce que personne ne me connait assez et personne ne m'aime assez pour remarquer les changements immense en moi... Si je lutte pour ma raison, ce n'est que pour ma fille. Parce que c'est la seule qui m'aime d'un amour inconditionnel et c'est la seule qui ne m'attaque pas sans cesse...

Eknera serrait son épée si fort qu'il avait les articulation blanches. Un rire amer s'échappa de ses lèvres. Il fixa un point invisible entre lui, Nayr et Francis, présumant que c'était là où Souky se tenait, et lui dit:

-Bien sûr que Lya t'aime, Souky... mais elle n'est stupide. Elle a raison de se méfier de toi... comme tous les autres gens dans cette ville.

Avant même qu'il ne se taise, ses yeux étaient sur Francis et Nayr. Ils n'allaient toujours pas réagir, alors il poursuivit en pesant sur ses mots d'une manière cinglante:

-Sans moi, sale garce, tu serais morte. Peut-être que c'est ce que tu veux... Mais ce n'est pas ce que tu voulais. Tu ne m'as jamais dit, à part maintenant, que tu aurais préféré mourir. Et à l'époque, j'ai fait l'erreur à plusieurs reprises que tu serais une personne plus stable.

Il désigna le fulgur et l'autre alter pur.

-Tu as autour de toi trois personnes qui ont tenté de t'aider. Mais c'est toi, la seule responsable de tes souffrances. C'est toi la seule qui nous a tous repoussé. Tu n'as même pas le courage de nous faire face, en ce moment. Alors laisse-moi te dire une chose, petite nécromancienne: tu es lâche.

Ses paroles allaient rempirer la situation, mais c'était justement le trouble que Souky cherchait. De toute manière, Eknera s'attendait à tout d'elle, même si ça voulait dire revivre l'infernal expérience du skate park. Francis et Nayr pourraient s'en mettre plein la vu. Peut-être que Nayr n'était pas d'accord avec Eknera, et ce dernier savait très bien pourquoi, mais Francis? Même s'il aimait encore Souky, elle les avait tous les deux poignardé dans le dos. Eknera, maintes fois, mais Francis était l'homme qui l'aimait sincèrement. Une seule fois était assez.


Dernière édition par Eknera le Mer 14 Déc - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 13 Déc - 21:14

Souky resta de glace. elle continua à fixer Eknera, sans qu'il ne le sache. Elle fit le tour de lui et se matérialisa dans son dos.

Je n'arrive pas à croire que tu me traite ainsi. J'ai eu confiance en toi, mais toi, tout ce que tu sais faire, c'est te croire un protecteur, tu es incapable de tout sentiment.

Souky regarda en direction de Nayr.

Puisque tu aime tant être comparé à lui, alors disons que celui qui est le sans coeur ici, c'est toi, Eknera. Et moi lâche? Si tu le dis.

Souky tira sur l'épaule d'Eknera pour que celui-ci se retourne vers elle.

Si tu veux vraiment que tout se termine ici, se soir, alors fait en sorte que tout se termine vraiment... ne soit pas lâche, n'est pas peur de faire du mal à celle qui te croyait un ami, puisque de toute façon, tu vient de la détruire complètement. Alors à quoi bon faire semblant?

Souky souleva son long manteau et révéla une épée fantôme à ceux qui étaient présent. Elle la tira hors de son fourreau et la pointa vers Eknera.

Eh oui, Miaka m'a permis de prendre les armes qu'elle avait collectionnées... des armes gagnées contre des alters qui ont périt au combat contre elle...

Souky recula un pied pour se mettre en position d'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Eknera

avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 22
JDR ou Discussion ? : Les 2
Sur AQ depuis : 06/08/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 22 ans
.{ Race: Alter pur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 13 Déc - 21:40

-Je n'arrive pas à croire que tu me traite ainsi. J'ai eu confiance en toi, mais toi, tout ce que tu sais faire, c'est te croire un protecteur, tu es incapable de tout sentiment.

Le sourire d'Eknera s'agrandit. Ne comprenait-elle donc jamais?

-Si tu veux vraiment que tout se termine ici, se soir, alors fait en sorte que tout se termine vraiment... ne soit pas lâche, n'est pas peur de faire du mal à celle qui te croyait un ami, puisque de toute façon, tu vient de la détruire complètement. Alors à quoi bon faire semblant?

Souky rajouta, en dégainant une épée fantôme, qu'elle avait concervée les armes de Miaka. Eknera laissa la nécromancienne reculer, mais il s'approcha d'elle à la vitesse de l'éclair. Il saisit l'encolure de son chandail et la souleva de terre sans la moindre difficulté pour qu'elle arrive à la hauteur de ses yeux.

-C'est toi qui ose me traiter de lâche et me parler de trahison? Tu es encore plus folle que je croyais... La seule à avoir trahi quelqu'un dans sa vie, c'est toi!

Il la relâcha brutalement en la repoussant, ce qui la renvoya au sol comme une poupée de chiffon. Il appuya la lame de son épée sur sa gorge, entaillant légèrement la chaire. Celle sous ses yeux n'était pas sa protégée. C'était son adversaire. Son ennemi.

-Tu peux dire que tu détestes Miaka, c'est faux. Tu marches dans ses pas depuis le début. C'est de sa faute que j'ai été forcé de te protéger, sa faute que nous avons tous failli périr, et sa faute qu'Arenke est mort. Je te défend de dire que je suis celui qui ne ressens aucun sentiment.

Ça ne servait à rien d'essayer de raisonner Souky; elle était condamnée depuis le début. Enfonçant un peu plus la lame dans la chaire de la nécromancienne, Eknera lui dit en pensée:
Que je t'affronte ou non... cette histoire est déjà terminée. J'ai des sentiments, petite... mais de la pitié pour toi? Mieux vaux crever.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mar 13 Déc - 22:00

Souky ressentit la lame dans sa gorge, mais n'y porta pas attention. Eknera avait parlé d'un fait intéressant en début de soirée. Croyait-il vraiment que Nayr ressentait ce qu'elle ressentait? Elle, elle savait la vérité. Eknera n'arriverait pas à blesser Nayr en passant par elle, il allait falloir qu'il trouve un autre moyen. Souky appuya ses pied sur Eknera et le propulsa au loin. Elle se releva, rapide comme l'éclair et passa une main sur sa gorge, sa blessure guérit aussitôt.

JE NE SUIS PAS COMME ELLE.

Souky chargea sur Eknera, mais il para son coup. Protecteur et protégée entrèrent dans un lutte qui n'allait pas tarder à ne plus être égale. Souky savait très bien que si elle n'usait pas de ses pouvoirs, elle ne pourrais jamais prendre le dessus sur Eknera. Souky lança sa lame au sol et se précipita sur eknera et l'embrassa, le téléportant dans le temps. Au moment de la mort de Miaka, dans le sous-sol de la maison.


    Souky tenait le corps ensanglanté de Miaka dans ses bras. Une lueur de bonté tranversa le regard de celle qui était sur le point de mourir. Souky adressa un sourire à Eknera qui se trouvait déjà dans le passage menant à l'extérieur de la maison.

    Tu dois trouver celui qui te libèrera, comme j'ai trouver celle qui m'a libérée... Merci, Souky.

    Miaka usa de sa force pour amener Souky à elle et l'enlacer.

    Seul un grand sentiment de confiance et d'appartenance peut vaincre cette malédiction Souky.

    Miaka prit le poignard de Souky et lui entailla la main. Elle colla la main de Souky sur sa main et leur sang se croisa.

    Miaka, qu'est-ce que tu fais?


    Je t'enlève un poids des épaules.

    Miaka regarda vers Eknera.

    Fonce. Ce n'est pas pour rien que c'est lui que j'ai choisi pour toi.

    Non. Je ne te laisse pas derrière.

    Je vais te ralentir et je vais mourir. COURT.

    Non.

    Miaka usa de tous les pouvoirs qui lui restait et en profita pour voler les pouvoirs de Souky, elle usa de toute sa force pour pousser Souky dans le tunnel et fit écrouler le plafond... Souky se retourna et regarda ses amis.

    Elle ne nous achalera plus.

    Ses amis se tournèrent les talons et coururent vers la sortie. Souky, elle, se retourne et va vers le mur de roche.

    Merci, Mia... mais... mais j'te déteste quand même pour tout ce que tu as fais à mes amis...



Un tourbillon se mit à tourner autour de Souky et elle ouvrit les yeux et décolla ses lèvres des lèvres d'Eknera, elle profita du temps de retour à la terre d'Eknera pour lui arracher violemment son épée des mains et la lancer au loin. Elle alla se planté dans le sol à quelques mètres d'eux.

Je ne suis pas comme elle. Je ne sacrifierai jamais ma vie pour sauver la vie des gens que je déteste et qui me déteste. Alors que pour les gens que j'aime, je ferais n'importe quoi, crois-moi Eknera, je ne t'ai jamais laissé tombée. Déçu, oui, je ne peut pas le nier. J'ai déçu bien des gens dans ma vie, mais jamais je n'ai eu l'intention de te laisser tomber. Et si jamais ta vie venait qu,à être menacée, je ferais en sorte quelle ne le sois plus, au prix de la mienne...

Souky tourna les talons, elle se pencha et ramassa son épée et la replaça dans son fourreau.

Cette nuit-là, Miaka m'a avoué quelque chose... Que tu étais celui qui allait me libérer... et elle a eu raison...

Souky se pencha et arracha l’épée d'Eknera du sol et lui lança son épée pour que celui-ci l'attrape. Elle avait lancé l'épée d'Eknera, juste pour se laisser le temps de respirer un coup et de prendre ses distances, au cas ou il voudrait attaquer de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Francis Thorn
|&&.`Chevalier Fulgur ;..
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 22
Sur AQ depuis : 17/01/2010

Qui es-tu ?
.{ Âge: 24 ans
.{ Race: Chevalier Fulgur
.{ Affinités:

MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   Mer 14 Déc - 19:08

Tu... tu ne m'embête pas... tu... tu te bats pour moi... et... et j'ai bien hâte de voir à quel point tu es prêt à te battre pour me reconquérir...

Francis souffla un quoi ? Puis partit pour faire un pas, malheureusement Eknera fut plus rapide et menaçait maintenant lui et Nayr de s'approcher. Un grand frisson parcourue le dos du fulgur quand l'alter prononça ses menaces envers Souky,

...Et je te jure que je n'hésiterai pas à te tuer si tu te transformais en une démone aussi sadique qu'elle. Je te le garanti...

Mais en y pensant Eknera avait peut-être raison, et si Souky s'en prenait a Saralya? Elle avait été capable de blesser son oncle, pourrait très bien blesser son père... alors pourquoi pas...?

...mais personne... personne ne s'est aperçut que je sombrais chaque jour un peu plus dans la folie. Personne ne s'en ai rendu compte, personne n'a voulu m'aider... personne n'a voulu m'aider parce que personne ne me connait assez et personne ne m'aime assez pour remarquer les changements immense en moi...

Les yeux de Francis se relevaient révélant une immense colère. PERSONNE N'A VOULU M'AIDER ???

Il regarda Eknera parler sans rien dire. Les mots lui manquaient, celui de l'alter non. Heureusement qu'il était du même avis.

La guerre éclata entre les deux anciens amis, Francis se promis de ne pas intervenir mais quand Souky fut jeter par terre il décida de s'avancer tranquillement. Quand la bataille fut légèrement plus calme il décida de parler. Mais au lieu de s'en prendre a Eknera, il se tourna vers Souky et lui dit tout simplement,

Sa suffit Souky.

Son ton était dur et froid. Sans réplique.

Si tu veux vraiment en finir écoute moi bien. Je vais a mon tour t'enlever un poids de sur les épaules, mais au lieu de te laisser tranquille, je vais me m'arranger pour être tranquille. Je t'aime Souky, mais la... femme que tu es devenue n'est pas celle que j'ai aimé. N'est pas celle que j'ai mariée. Alors voila, j'ai finit.

Il prit l'alliance dans sa main et lui jeta au pied.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et les nuits se faisaient longs... (Nuit)[PV : Nayr, Eknera, Francis, Souky, Ynn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'arc en ciel de mes nuits...
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Nuit torride entre des glaçons [Crispin & Samuel]
» La nuit des étoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arielle Queen :: CORBEILLE :: 
Corbeille.
 :: Corbeille du JDR
-
Sauter vers: