AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au milieu de nul part [Privé: Jenny Ducoeur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira Lawlett
Nécromancienne:
« Cherche moi et je te tue... »avatar

Féminin Nombre de messages : 473
Age : 30
JDR ou Discussion ? : Discussions
Sur AQ depuis : 06/10/2009

Qui es-tu ?
.{ Âge: 24 ans.
.{ Race: Nécromancienne
.{ Affinités:
MessageSujet: Au milieu de nul part [Privé: Jenny Ducoeur]   Ven 7 Oct - 22:39

Kira avait voyagé durant de nombreuses semaines, voir des mois. Suite à un petit incident dans les ruelles d'Étienne-Laurion, elle comprit que sa place n'était pas avec eux mais ailleurs sur Terre. Clandestinement, elle se déplaça de région en région, pays en pays. Elle marcha longtemps, revint sur ses pas à quelques reprises, se transforma en corbeau et voyagea dans les airs quand elle le pouvait. Mais le plus souvent, c'était des déplacements nocturnes. Elle ne changeait jamais de lieu de jour. Elle comprit qu'elle avait cherchée longuement pour des réponses, mais à quelles questions? Perdue, déprimée, elle avait réfléchie à sa vie passée et au fait qu'elle n'avait jamais eue de père. Ceci l'affecta grandement au cours de sa croissance. C'est peut-être cette raison qui l'a poussée à tout abandonner pour voyager.

La nécromancienne s'arrêta un soir d'automne dans une petite ville, sans trop savoir dans quel pays où elle se trouvait. Les gens avaient un fort accent pointu, une langue étrangère qu'elle connaissait pas. Elle demanda à boire à une serveuse, se fit regarder d'un drôle d'air parce qu'elle ne parlait pas leur langue. Finalement, elle sortit du bar et lit sur une pancarte et conclut qu'elle se trouvait quelque part en Russie. Étonnée par le fait qu'elle avait parcouru toute l'Europe en moins de sept mois, la sorcière constata qu'il ne lui restait qu'un endroit où elle n'avait pas mit les pieds depuis plus d'un an. Sa hutte dans la jungle, en Australie. Elle prit donc son envol le soir même vers le sud et survola la Russie tout en percevant des ondes négatives dans le coin du pays.

Une semaine plus tard, elle s'arrêta en Asie, près de la Corée du Sud. Il lui fallait de nouveaux vêtements, car elle ne s'était pas lavée depuis un bail et ses habits commençaient à empester. Elle abandonna ceux-ci dans une boite, dans une petite ruelle puis vola ce qu'elle put sur une corde à linge qu'une famille avait négligée. Elle ne demeura pas longtemps en place car elle savait qu'elle serait persécutée si elle ne partait pas dès l'instant présent. Le repos n'était donc pas un privilège qu'elle pouvait déguster en paix. La même nuit, elle passa près de la Chine, puis le Japon pour finalement se coucher dans le grenier d'un immeuble abandonné près de Kyoto. Kira sombra dans un profond sommeil et fît réveillée au beau milieu d'un ouragan qui frappa l'Asie du Sud, le lendemain. Elle resta donc clouée dans ce grenier durant plusieurs heures, songeant à sa vie autre part. Il y avait des livres poussiéreux dans des boites à moitié moisies, à proximité. Ils étaient tous écrits en japonais ou bien en chinois. Mais par le plus grand des hasards, elle tomba sur un petit manuscrit en cuir noir dans lequel était écrit de fines lettres moulées. Du latin. Que faisait donc un japonais avec un tel livre? Mais ce n'était pas n'importe quel manuscrit. Elle reconnu cette écriture... C'était celle de sa mère.

« Ma fille, ton périple autour du monde affecte mon sommeil. Je te sens tourmentée et je crois savoir pourquoi. Ce livre n'est qu'une illusion de ton esprit, un sort que je t'ai lancée durant ton sommeil. Ici, tu trouveras toute information concernant ton géniteur. Je te préviens que ça ne sera pas une partie de plaisir. Tu risques même d'être choquée...

Lorsque j'avais ton âge, je travaillais pour une Ruche en Europe. J'étais une nécromancienne hautement respectée de son voïvode, mais j'étais aussi une rivale hors paire pour ceux et celles qui se dressaient contre moi. Puis un soir de pleine lune, alors que j'étais en chasse contre un loup-garou ou ce qui semblait en être un, j'ai échangé plusieurs coups avec cet homme que je croyais être un monstre... Pour finalement me rendre compte que c'était en fait un alter.

Cet alter, c'était ton père. Nous avons passés plusieurs jours ensembles pour apprendre à mieux nous connaître. Il me dit que son hôte est mort quelques temps avant notre rencontre, qu'il avait reçu pour mission de ses chefs d'assassiner le président du pays, de la France lors du prochain congrès local. Son hôte était un homme d'affaires, un requin si je peux me le permettre... Je n'ai jamais sue pourquoi, mais lorsque nos regards ses sont croisés, c'est comme si on m'a jeté un sort. Nous avons fait plusieurs... échanges ce jour là... Et c'est comme ça que tu as été conçue. Avec son apparence humaine alors que nous étions déjà l'aube... mais une âme alter. Lors que nous avons fini ta conception, il est mort dans mes bras. Je savais que les alters étaient incapables d'aimer, mais je n'ai pas pu m'empêcher de tomber amoureuse de lui...

Je fus bannie de la Ruche et on essaya de m'assassiner à maintes reprises. C'est pourquoi je suis partie vivre en Australie. Car il me fallait protéger l'enfant de cet alter... Une "sang mêlée" dit-on... Je ne sais pas en quoi ton corps ferait une différence, puisque tu es plus humaine qu'alter et kobold... Mais, je sais que tu es ma fille. Ma chaire et mon sang. Jamais je ne pourrai permettre aux gens de te faire du mal. Tu dois choisir ta voie et décider ce que tu veux faire de ta vie. Il n'en tient qu'à toi... »

Kira referma le manuscrit d'un coup sec, qui s'évapora avec le reste de son illusion. Devait-elle vraiment croire ces paroles? Peut-être avait-elle tout simplement rêvée? Une petite voix dans son cœur lui disait de faire confiance à sa mère. Mais sa tête lui disait tout autre chose. Elle devait se rendre à l'évidence, elle était soit folle, soit très fatiguée. Finalement, elle n'avait plus envie de retourner en Australie. Elle avait besoin de partir loin de ces lieux. En pleine tempête, elle prit son envol, puis brava les bourrasques et les pluies pour ensuite prendre la direction du nord-est. Elle s'arrêta lorsque le soleil allait bientôt se lever et se loua une chambre dans un petit motel, sans trop savoir dans quelle région elle se trouvait maintenant.

Le lendemain, en fin d'après-midi, elle sortit de l'auberge et se rendit au port du village. Elle se paya un aller simple pour l'Amérique avec de l'argent et un faux passe-port qu'elle avait fait apparaître avec de la magie, puis s'installa dans sa loge pour le reste du trajet. Ça lui prit au moins trois jours pour accoster en Californie. Un nouveau départ, une nouvelle chance de se rattraper... Kira voyagea donc à pied, puis en voiture, elle finit par traverser la frontière, un mois plus tard et revint au Canada. Mais le Québec n'était toujours pas à portée de main. Elle décida donc d'écrire une lettre, même si elle ne connaissait pas l'adresse juste de sa seule amie à Étienne-Laurion. Elle s'installa donc dans un parc, au beau milieu d'une journée ensoleillée, puis écrit sur une feuille de papier:

« Salut Ynn. Voilà des mois que je n'ai plus pris de tes nouvelles. Presque un an. Je ne sais pas où tu en es avec ta relation avec Eknera, ni ce qu'il en est de Souky... Mais j'espère que tout va bien de ton côté. Après l'incident au bar, à Étienne-Laurion, je suis partit en quête de réponses sur mes origines. Je n'ai rien obtenu de gratifiant. Peut-être est-ce parce que je n'ai pas été voir ma mère directement. Mais je pense, enfin, je suis certaine que je ne suis pas simplement nécromancienne. Il y a dans mes gênes ceux d'un humain et probablement d'un ancien alter. Est-ce qu'un alter peut concevoir un enfant? Je l'ignore... Mais une chose est sûre, cette réponse ne m'a pas plus et je ne pense pas que je serais satisfaite de cette dernière avant d'affronter ma mère... Je me suis sentie trahis toute ma vie, car je n'ai jamais eue de père et Maman n'en parlait jamais. Le fait qu'il soit mort le jour de ma conception y est peut-être pour quelque chose...

En tout cas... J'aimerai te revoir. Pour parler. Je vais poster cette lettre pour le lycée d'Étienne-Laurion, en espérant que quelqu'un te fasse parvenir cette lettre à ton hôte, Jenny Ducoeur. Quand tu verras cette lettre, je serais déjà en route pour la ville. Je te donne rendez-vous au petit casse-croûtes où nous nous sommes rencontrés la dernière fois, après cette bataille contre les sylphors. Je sais qu'il serait plus pratique de nous revoir à ma chaumière, mais j'ai envie d'un endroit plus chaleureux. J'y serais le 8 octobre 2011... En espérant que tu reçoives cette lettre.

Amitiés,
K. Lawlett. »

Puis, elle posta cette lettre avec plusieurs timbres pour la ville où elle s'était installée il y a un an et repris la route... Plusieurs jours s'écoulèrent, elle arriva enfin à destination. Elle poussa la porte du petit casse-croûtes, puis s'installa à une table inoccupée.


Revenir en haut Aller en bas
http://fanfiction.net/~KiraLawlett
 
Au milieu de nul part [Privé: Jenny Ducoeur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» début de l\'aventure: Perdu au milieu de nul part
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arielle Queen :: CORBEILLE :: 
Corbeille.
 :: Corbeille du JDR
-
Sauter vers: